Joëlle Arsène

Après une enfance heureuse mais rude aux Antilles, elle a débarqué à Paris à l’âge de 21 ans pour poursuivre ses études supérieures.

Cette rupture familiale, qu’elle croyait douloureuse, ainsi que les aléas de la vie (le racisme, le sexisme, les accidents, les pervers narcissiques, l’homophobie, etc…) vont s’avérer au cours des années comme les fondements salvateurs de son épanouissement personnel… Aujourd’hui, après un travail physique, psychique et spirituel, la lutte a enfin laissé place à l’acceptation et à l’apaisement !!!

Elle est aujourd’hui chercheuse dans l’industrie pharmaceutique.

Voici le seul résultat