Diego Brajerac

Thumbnail

Marqué dans sa prime enfance par la guerre en Algérie, il se fit rapidement de la vie une certaine philosophie.
À ses yeux, il n’y a que deux étapes essentielles dans l’existence : la date de naissance où s’engage le pronostic vital, et la date inconnue de la mort. Entre les deux, l’être humain gère comme il peut sa courte vie.
Dès l’âge de douze ans, il commence à écrire. Influencé par la trilogie des Mousquetaires de Dumas, il clôture un roman de cape et d’épée dont seul le nom a survécu : « Le Comte de la Ferrière ».
Puis, rapidement il se met aux vers libres et ne lâchera jamais le plaisir d’écrire qui pour lui est vital.

Voici le seul résultat

Trier par