Jean-Luc Quémard

Thumbnail

Jean-Luc Quémard est natif du sud de la Meuse. Il a passé son enfance dans le village de Chalaines, sis à proximité de la cité qui arma Jeanne d’Arc, Vaucouleurs. Retraité militaire, résidant à Verdun, il s’est découvert une passion pour l’histoire locale et la Première Guerre mondiale.
Passionné de littérature, d’écriture et d’histoire, il est collaborateur historique pour la revue « Connaissance de la Meuse » et vient de rejoindre l’association « Plume » regroupant les auteurs et illustrateurs meusiens. Il est également l’auteur de quatre autres ouvrages : « De Chalaines à Vaucouleurs », « Saint-Mihiel, 1914, ville de garnison », « Une jeunesse au Val des Couleurs », « En marchant sur les traces des poilus ».
Bercé dans sa tendre enfance par les souvenirs de sa grand-mère, il a voulu, au travers de ce roman, rendre un hommage à son grand-père et à tous les combattants de ce premier conflit mondial.

Jean-Luc Quémard est natif du sud de la Meuse. Il a passé son enfance dans le village de Chalaines, sis à proximité de la cité qui arma Jeanne d’Arc, Vaucouleurs. Retraité militaire, résidant à Verdun, il s’est découvert une passion pour l’histoire locale et la Première Guerre mondiale.
Passionné de littérature, d’écriture et d’histoire, il est collaborateur historique pour la revue « Connaissance de la Meuse » et vient de rejoindre l’association « Plume » regroupant les auteurs et illustrateurs meusiens. Il est également l’auteur de quatre autres ouvrages : « De Chalaines à Vaucouleurs », « Saint-Mihiel, 1914, ville de garnison », « Une jeunesse au Val des Couleurs », « En marchant sur les traces des poilus ».
Bercé dans sa tendre enfance par les souvenirs de sa grand-mère, il a voulu, au travers de ce roman, rendre un hommage à son grand-père et à tous les combattants de ce premier conflit mondial.

Voici les 2 résultats

Trier par