Léa Cozzolino

L’auteure est née en 1951 et a grandi en Algérie au moment où les évènements ont secoué ce pays. Puis, en région parisienne, elle a vécu son adolescence et s’est mariée dans les années 70. C’est ensuite en Bigorre qu’elle a connu, pendant près de quarante ans, une vie de famille ordinaire, avant qu’un ouragan ne détruise tout ce qui composait sa vie : le suicide de sa fille cadette, alors âgée de dix-huit ans, en mai 2008. Son amour de la vie ainsi que quelques lueurs d’espoir, suivies de véritables signes envoyés depuis l’au-delà par sa fille chérie, lui ont permis de survivre et de proclamer qu’il existe bien une vie merveilleuse après la vie sur terre.

Voici le seul résultat