Matthieu Le Hors

Un Sudiste, un gosse de la campagne, qui adore randonner et bivouaquer dans les collines, les calanques, les montagnes… bref, en un mot : la nature. J’espère réussir à transmettre cet amour de la nature sauvage et des aventures que l’on peut y vivre à mes lecteurs.

« Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger. » Mais il faut surtout travailler pour manger ! Formation scientifique et non littéraire. Principale activité professionnelle dans la technique (électronique, mécanique, informatique). Difficile de devenir artiste dans une société prévue pour former des esclaves.

« Le temps c’est de l’argent. » non, le temps c’est des instants de Vie.

A commencé à écrire vers l’âge de 15 ans. Ah, l’adolescence… À cet âge-là on dispose d’émotions puissantes et sincères, ainsi que d’une grande source d’inspiration, mais hélas le niveau « technique », le style, est trop faible. Il faut attendre 10 ans plus tard, 10 ans d’apprentissage autodidacte pour arriver à mettre en forme un style fluide et cohérent.

La littérature n’est pas une fin, mais un moyen. L’art, c’est s’exprimer. Raconter des histoires, partager des pensées, transmettre des émotions. C’est ça, selon moi, qui est important.

 

Voici le seul résultat