Me Sophie Tesa-Tari

Dès son plus jeune âge, elle a ressenti cette vocation pour la profession d’avocat.
Elle a poursuivi des études de droit avec passion et persévérance, menant, en parallèle, outre une activité salariée, un bénévolat en milieu carcéral et auprès d’un centre social, dans le domaine juridique, l’incitant à créer des associations.

Elle a établi un manuscrit, en 1998, sur le mineur en danger et l’assistance éducative, un second, en 1999, sur le bilan décennal de l’application en France de la Convention internationale des droits de l’enfant, à l’issue de son parcours auprès du Centre de droit international de Paris.

Avocate depuis quinze ans, elle est présidente du premier Institut des droits de l’enfant de France.

Voici le seul résultat