Pierre Pijollet

Thumbnail
Né en 1961 à La Rochelle, Pierre Pijollet se trouve bien des points communs avec Paul, le personnage principal
de ses romans. Au point qu’on aurait pu admettre qu’il s’agisse d’ouvrages autobiographiques.
Trois
générations l’ont précédé dans le milieu de l’édition et de la librairie.
Une nature que lui-même décrit comme « un peu cossarde », l’aurait amené à suivre un parcours indolent. Alors
qu’il reste poussé par l’ambition, il est freiné par un caractère plus timoré, qui plombe ses envolées.
Ainsi, pour lutter contre la facilité, dont l’image sociale ne lui convient pas, il s’engage dans des activités qui obligent.
L’écriture notamment, lui a toujours procuré beaucoup de bienfaits.
Dans « Le Gris de Meknès »,
son second roman, il laisse libre cours à la fulgurance créative
pour actionner, sans freins et avec jubilation, le curseur émotif de son lecteur.
Né en 1961 à La Rochelle, Pierre Pijollet se trouve bien des points communs avec Paul, le personnage principal
de ses romans. Au point qu’on aurait pu admettre qu’il s’agisse d’ouvrages autobiographiques.
Trois
générations l’ont précédé dans le milieu de l’édition et de la librairie.
Une nature que lui-même décrit comme « un peu cossarde », l’aurait amené à suivre un parcours indolent. Alors
qu’il reste poussé par l’ambition, il est freiné par un caractère plus timoré, qui plombe ses envolées.
Ainsi, pour lutter contre la facilité, dont l’image sociale ne lui convient pas, il s’engage dans des activités qui obligent.
L’écriture notamment, lui a toujours procuré beaucoup de bienfaits.
Dans « Le Gris de Meknès »,
son second roman, il laisse libre cours à la fulgurance créative
pour actionner, sans freins et avec jubilation, le curseur émotif de son lecteur.

Voici les 2 résultats

Trier par