Robert Inard D’Argence

Robert I. D’Argence, né à Toulon, fut comédien, libraire, ouvre-boîtes (de jazz), chroniqueur mais avant tout poète. Découvert par André Salmon et Paul Géraldy, encouragé par Jean-Pierre Rosnay et Jean Rousselot, poète il restera car « je n’ai jamais su aller jusques au bout des lignes », s’amuse-t-il sur ce vers de Cendrars après avoir reçu le prix de Genève (SGE) en 1989 pour son recueil « Écrits Instantanés» . Un après-midi est son premier roman.

Voici le seul résultat