COMMUNIQUE : 600 800,52€ de droits d’auteurs versés. (Est-ce que toutes les Maisons d’Editions peuvent en dire autant ? …)

Ecrire un roman policier

« Bris de verre sur sol maculé de sang. Une femme git, inutile de vérifier son poul. L’inspecteur Harry sait qu’il arrive trop tard. Les meurtres se ressemblent, le nombre de victimes s’allongent. »

Chers écrivains, la maison d’édition 7Ecrit vous explique ci-dessous comment écrire un roman policier et par où commencer.

rediger un roman policier

Ecrire un roman policier : le(s) protagoniste(s)

Si vous souhaitez écrire un roman policier, il vous faut en premier lieu imaginer un personnage principal atypique. Si certains écrivains vont adopter le bon samaritain défenseur de la veuve et de l’orphelin, d’autres vont privilégier un individu sombre et mystérieux. Exploitez les faiblesses de votre personnage peut amener le lecteur à s’identifier plus rapidement à ce simple humain, qui, comme tous ses comparses, doit lutter contre ses démons intérieurs. Rugueux, exubérant ou au contraire d’une froideur absolue, à vous de créer votre protagoniste !

Ecrire un roman policier sans personnage principal équivaut à tourner un film sans caméra.
Vous pouvez lui assigner un coéquipier dont l’entrain contrebalancera radicalement avec la noirceur de leur antihéros. Vous pouvez par exemple faire le choix d’écrire un roman policier où l’intrigue est menée par un assistant surdoué et machiavélique.

Insistez sur les tensions existantes entre le ou les personnages principaux et n’hésitez pas à exploiter le jeu du « attrape moi si tu peux ».

Ecrire un roman policier : l’intrigue

Plus que n’importe quelle autre forme littéraire, l’intérêt d’écrire un roman policier réside dans sa mise sous tension permanente. Course contre la mort et rebondissements apporteront du dynamisme  à votre récit. Par ailleurs, la peur et les tourments des personnages principaux permettront d’accrocher le lecteur. Bousculez-le et offrez-lui un spectacle digne des grands maîtres du genre.

Autre point important : le réalisme. Ecrire un roman policier implique une histoire crédible. N’hésitez pas à vous renseigner sur les méthodes utilisées lors de véritables enquêtes pour enrichir vos phases d’investigation.
Fausses pistes, personnages charismatiques et atmosphère oppressante rendent le lecteur désireux de connaitre le fin mot de l’histoire. Vous pouvez terminer d’écrire votre roman policier sur une note dramatique avec changement de situation : votre lectorat aura vécu, le temps d’une lecture, une expérience prenante.

Si vous souhaitez envoyer votre roman policier aux éditions 7Ecrit, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Découvrez également