COMMUNIQUE : 576 570,88€ de droits d’auteurs versés. (Est-ce que toutes les Maisons d’Editions peuvent en dire autant ? …)

L’idée de l’Association Evi’dence fait fureur

Voici une vidéo « Animal compagnon de réinsertion », réalisée par la Production INTHEMOOD et l’Association TAAC, au sujet de la médiation animale en milieu carcérale. Une action menée par l’Association Evi’dence, expliquée par la directrice Patricia Arnoux, dans le livre « Des animaux pour rester des hommes« .

7écrit Editions est une maison d'édition à Paris qui a pour but de vous permettre d'éditer un livre en toute simplicité.

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.Champs requis *

Vous devriez utiliser le tag HTML avec cet attribut: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

A propos de ASSOCIATION EVI’DENCE

Mme ARNOUX est titulaire d’un DEUG de psychologie obtenu à l’université de Strasbourg. Elle est également comportementaliste (spécialiste de la relation homme-chien), puis elle s’est formée au Québec en tant qu’intervenante en médiation animale et elle finit actuellement sa formation de psychothérapeute à l’Institut Grégory Bateson (IGB) à Paris utilisant le modèle de la thérapie brève systémique et stratégique. Mme ARNOUX travaille avec ses animaux déjà depuis six ans dans la maison d’arrêt de Strasbourg en tant qu’intervenante en médiation animale (IMA). Son association Evi’dence a été co-lauréate du 2ème prix « Innovation Justice 2011 » par équipe pour son action à la maison d’arrêt de Strasbourg dans la catégorie « Innover au bénéfice de l’institution » pour le programme d’insertion et de professionnalisation des détenus au développement comportemental par la médiation animale et l’intelligence relationnelle. Son programme fait aujourd’hui partie intégrante de l’accompagnement de la personne détenue, sur l'ensemble des quartiers de l'établissement (mineurs, femmes, hommes). Une première en France… Le milieu carcéral est venu à elle plus qu’elle à lui… Et depuis, elle ne l’a jamais quitté !