A LA LIMIERE DU MONDE

A la lumière du monde

Ebook : 7.99 
Livre Broché : 16.90 

Je suis entré dans la vie sur une terre d’Asie, le Cambodge, un pays voué à une culture hindouisme et bouddhisme depuis sa création . Les rois d’autrefois ont légué d’importants héritages dont les grands temples  tels qu’Angkor wat, Angkor Thom, Phnom Bakeng,Ta Phrom…et des traditions anciennes qui ont façonné la culture , l’apprentissage des cambodgiens. La France depuis Napoléon III a joué son rôle en Indochine. Dans les années 1970, des désaccords politiques ont entraîné la chute du pays, et le mirage de la révolution du peuple se transforme en une réalité aux conséquences affligeantes, désastreuses.Les hommes en noirs, les khmers rouges, ont entraîné les hommes, les femmes, et les enfants dans une spirale de la mort à partir de 1975. Avec ma sœur et ma mère, nous avons appris à survivre dans des conditions extrêmes, je me sentais comme une petite étincelle dans les ténèbres. Un très grand nombre d’enfants à cette période ont malheureusement péri à cause de la violence, des mauvais traitements, de la famine, des maladies… Il faut croire que le miracle de la vie existe, il ne faut jamais perdre espoir. Oui,au cours de ma vie, j’ai appris à lever mes yeux vers le Ciel et à sentir tout ce qui existe autour de moi.

Je suis arrivé en France à l’âge de 8 ans sans savoir ni lire ni écrire. Très tôt, j’ai découvert  la beauté de la poésie et son expression.
Écrire ce premier ouvrage me permet de partager cette passion.

UGS : N/A Catégories : , , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

1)Premier extrait

« Tous ceux qui sont attrapés pour un vol de nourriture sont sévèrement réprimandés, torturés en public. Les khmers rouges sont les spécialistes de la torture, ils ne manquent pas non plus d’imaginations pour faire taire une personne et pour lui ôter l’envie de vivre. Chaque jour nous sommes confrontés à un choix, mourir ou vivre; il est plus facile de quitter ce monde que de rester condamner à attendre une bonne nouvelle. L’instinct de survie est là, prêt à se battre chaque jour pour préserver la lumière qui est en nous. je n’ai jamais ressenti de la peur en ma mère, une émotion qui pourrait l’entraîner dans les réactions suspectes et la condamnerait à coup sûr à une exécution. Elle a toujours su faire face aux obstacles les plus périlleuses face à des hommes prêts à tuer sans aucune raison valable. Elle a vraiment l’audace de se battre pour la vie, pour que moi et ma sœur restons unis. »

2)Deuxième extrait

« Nous passions notre temps à jouer tous les deux dehors à condition de ne pas trop nous éloigner de la maison. Maman ne voulait pas que l’on crie, que l’on fasse trop de bruits pour éviter d’attirer des regards des villageois. Elle ressentait quand même une certaine crainte que les hommes en noir  puissent venir nous chercher au moment où elle  était occupée dans les champs de riz. Elle nous aime tellement pour ne pas nous laisser mourir de faim, nous représentions un espoir, sa volonté d’exister; nous avons le devoir de rester vivant, de surmonter aussi toutes sortes d’épreuves et de maladies. Je peux vous dire que les épreuves élèvent l’âme à sa grandeur ! Pour faire face à la mort, il faut être prêt à partir, à aimer ce monde, mais ne rien emporter avec soi juste le souvenir des expériences vécues, garder confiance ; c’est être capable de retrouver son âme, c’est aussi se tenir prêt pour vivre une nouvelle vie. »

Détails du livre

Auteur

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “A la lumière du monde”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Tine Kéo

Tine Kéo

Je suis arrivé en France à l'âge de 8 ans sans savoir ni lire ni écrire. Très tôt, j'ai découvert  la beauté de la poésie et son expression. Écrire ce premier ouvrage me permet de partager cette passion.