couvHD_Accords-Parfait_060916
dosHD_Accords-Parfait_2

Àccorps Parfait

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 20.90 

Cet ouvrage est le fruit du souhait, d’un partage libre et sincère.

Il invite à voir combien nous pouvons être des Êtres de ressentis et de pensées… mais surtout de Bien.

Car nous ne sommes pas si “différents”… mais peut-être juste “autrement”.

 

Je souhaite mettre en lumière, d’une manière accessible, la nécessité actuelle d’exprimer ce que l’on peut croire : “inexprimable” : “… Ce que l’on peut souhaiter le plus intimement exprimer” : “… Nous”.

 

… Mais sans oublier bien sûr de rester sérieux ! Car c’est super important d’être
sérieux !… Bah ouais, vous vous rendez compte si tout le monde rigolait ?!

“Ça serait triste, non ?!” (rires).

 

Alors il ne nous reste plus qu’à jouer avec ce que l’on sait, pour voir si ça peut changer ce que l’on croit 😉

 

… Si l’essentiel pouvait être de retrouver la paix en nous, en acceptant ce que l’on est…

 

Avec douceur…

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

page 3

“ On dirait que la nature prévoit tout, lentement, pour recueillir l’eau qui tombera un jour – tout semble dans cette scène, être fait pour nourrir en profondeur et faire vivre en surface…

C’est avec ces mots que je me dis qu’après tout, nous ne sommes pas si loin de cette nature.

Elle a l’air gorgée d’espoir, d’un mouvement de vie…”

page 73

““ VOUS PENSIEZ QUE VOUS SAVIEZ TOUT ? EH BAH ? NON ! ”…

Ces quelques mots me firent hérisser le poil !

À l’entendre, et avec le ton qu’elle employait, c’est à croire que nous étions tous “ écervelés ”, ou pour dire les choses franchement : “ Des Débiles ”.”

page 130

“ Le visage orienté vers le ciel, les yeux mi-clos… Si ça se trouve mémère est devant moi en train de me dire : “ Pourquoi tu regardes là-haut mon petit ? Je suis en face de toi ! ”

page 174

“ Cet Ange m’est venu pour “ Activer ” mes pouvoirs. Il m’avait expliqué qu’il suffisait d’une formule pour déclencher le procédé, et l’avait dite… Je n’avais rien compris, mais j’ai vu ce que je n’avais même pas imaginé voir un jour. ”

page 192

“… Vu la distance à laquelle tout ça était, je me disais qu’avec le temps qu’il fallait pour que la lumière projetée par les astres, soit captée par ma rétine ; je ne pouvais en fait, qu’être en train de regarder le passé…”

page 201

“… Après m’être occupé d’un bon nombre d’arbres, tout à coup, je sentais la présence des grands esprits arriver pas très loin du parking. Je me demandais ce qu’ils faisaient là. Alors je suis allé voir ce qu’il se passait…”

 

 

4.5 sur 5 basé sur 2 votes client
(2 avis client)

Détails du livre

Auteur

Guillaume Deneau

ISBN Ebook

979-10-326-0637-7

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Livre

9791032601389

Les avis lecteurs
4.5 sur 5

2 avis pour Àccorps Parfait

  1. 5 sur 5

    :

    Ce livre m’a chamboulée , une
    bonne claque qui remet les idées en place . Des expériences intéressantes et qui nous rassemblent , un ouvrage libérateur autant pour son écrivain que pour le lecteur qui se retrouve face à lui même. bravo à L’auteur d’avoir eu le courage de se dévoiler pour nous permettre d’avoir ce partage . Merci

  2. 4 sur 5

    :

    ce livre nous donne une autre lecture de la réalité, de notre réalité. des scènes de notre vie parfois des passages durs, et pourtant… J’ai été emportée dans le monde qui ne laisse pas de trace mais une ambiance et qui est le chemin vers moi ! il m’est difficile de donner des qualificatifs… c’est comme un voyage…!

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Guillaume Deneau

Guillaume Deneau

Depuis son enfance, Guillaume a vécu entre ville et campagne, plus intéressé à faire du sport et à s’émerveiller de la nature et la vie… qu’à l’école ; qui ne semble pas être adaptée pour lui. Il reste discret et introverti durant des années, vivant ses rêves lucides et ses terreurs nocturnes telles des réalités du jour. À l’âge de 16 ans, il débute son métier de pâtissier, lui permettant de s’émanciper. Il s’aperçoit rapidement combien ses expériences de la nuit lui sont utiles pour appréhender ses journées, malgré son état de fatigue constant. Il développe alors un goût particulier pour le côté créatif et manuel du métier. L’apport de l’harmonie au sein des espaces où il travaille, devient rapidement l’élément essentiel de sa motivation, s’abandonnant complètement à la tâche, à l’insu de sa santé. Il exerce son métier en France et à l’étranger, quand à 25 ans, suite à la prise d’un traitement expérimental pour guérir de maux articulaires récurrents, il devient tétraplégique nerveux, puis part le quatrième soir qui suit… Le cinquième jour au matin, il ouvre les yeux avant de réaliser qu’il était bien vivant, avec un état de santé miraculeusement amélioré. Cette expérience lui permit de voir clairement, que le seul et unique “Souci” dans sa vie, n’avait été autre que “Lui”. Seulement, il n’ose pas en parler tout de suite, car il croit avoir inventé toute cette histoire. C’est seulement après s’être séparé de sa compagne, et avoir perdu son père quelques mois plus tard, qu’il se met à relativiser sur sa vision sérieuse de la vie. Puis les choses s’enchaînent ; une multitude de signes, synchronicités et perceptions lui apparaissent soudainement de manière plus claire. Et c’est en commençant à suivre ses intuitions qu’il découvre via YouTube, Internet et les rencontres, qu’il n’est pas seul à avoir vécu ce genre d’expérience transformatrice. Après avoir investi dans différents stages de développement personnel, il ressent le besoin d’aider les autres à s’aider eux-mêmes. Seulement maintenant, il commence à comprendre l’importance de s’aider soi-même avant toute autre démarche vers l’autre. Selon ses mots : “C’est à l’intérieur que tout débute”. … De toutes les méthodes qu’il a pratiquées, l’écriture fut pour lui la plus puissante et libératrice. En surprenant un jour un ami lire ses notes, il lui demanda par curiosité ce qu’il en pensait… Puis il lui répondit : “qu’il n’avait pas le droit de garder ça pour lui”, et c’est ainsi que l’histoire du livre débuta.