CONTES DE L AMOUR PG
CONTES DE L AMOUR 2

Contes de l’Amour et de l’Ennui

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 9,791,032,603,390.00 

Loris et les autres… Suite de la saga. Il s’agit, cette fois, d’un recueil de nouvelles, chaque histoire courte mettant en scène un ou plusieurs personnages des trois romans précédents.
Ainsi, après Moi, mon âme est fêlée…, comédie dramatique policière ; après Envole-toi, gerfaut !, roman initiatique et policier ; après, enfin, Au grand bal des squelettes, thriller touristique, voici les Contes de l’Amour et de l’Ennui, nouvelles labyrinthiques qui vont survoler cette fin de XXe siècle, depuis les années 1970 jusqu’en 1995, de la Bretagne jusqu’en Crète, en passant par le Périgord et Venise. Il semble assez évident que l’on va se replonger dans la vie de personnages que l’on aura appris à connaître dans les trois premiers volumes, autrement dit que cet ouvrage-ci est une récompense à la fidélité des lecteurs, qui devraient être heureux de se retrouver en pays de connaissances qu’ils pourront ainsi approfondir… Mais, comme le cinquième roman est déjà en chantier, ce recueil de nouvelles se présente comme un pont indispensable à la bonne construction de l’édifice final…

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer

Détails du livre

Auteur

Gérard Cadet

ISBN Ebook

979-10-326-0838-8

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

Format Livre

344 pages

ISBN Livre

9791032603390

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Contes de l’Amour et de l’Ennui”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Gérard Cadet

Gérard Cadet

Gérard Cadet vient d’avoir soixante-dix ans et il a terminé son recueil de nouvelles à peu près à temps pour fêter ce non-événement ! Par ailleurs, comme il aime bien varier les plaisirs – comme l’on dit dans Les Contes d’Hoffmann –, il s’est lancé dans l’écriture d’une fausse biographie sous forme d’un vrai roman portant sur l’enfance et l’adolescence de Molière… Tout ceci ne l’empêche pas de se plonger dans l’écoute de toutes les versions des opéras qu’il affectionne, quel qu’en soit le support, et de rêver en écoutant Maria Callas, Offenbach, Jonas Kaufmann, qui sont, pour lui, les baumes réparateurs de toutes les douleurs… Le métier de professeur de lettres modernes a occupé Gérard Cadet à plein temps pendant quarante ans… celui d’écrivain, publié depuis seulement un an, qui lui maintient les neurones en état d’ébullition constante. Quand il a une passion, il ne sait pas agir dans la demi-mesure : il se donne à fond. Cela a été vrai pour le professorat. Et cela l’est également pour son activité d’écrivain : il est l’auteur pour l’instant d’une saga policière (cinq romans sont prévus, dont un recueil de nouvelles) mais dont le style et les ressorts dramatiques débordent un peu du genre, l’humour restant une compagne de jeu littéraire à laquelle il tient énormément. Les titres continuent d’être pris en relation avec la littérature poétique : il y a eu Baudelaire, Heredia, et voici Rimbaud… Parallèlement, il a écrit de nombreux ouvrages romanesques ou théâtraux, sans jamais jusqu’alors les proposer à la publication. Son premier roman édité est paru fin 2015. On n’est pas sérieux quand on a… soixante-dix ans !