democratie-peril-couv-face
democratie-peril-couv-dos

Démocratie en péril. Le regard d’une citoyenne engagée.

Ebook : 6.99 
Livre Broché : 18.90 

Avec pour toile de fond son expérience d’élue locale, l’auteure dépeint une république aux mains de castes de notables. Une aristocratie nuisible, tout aussi responsable que les énarques parisiens du dégoût des citoyens pour la politique et de la montée des extrêmes.

Une France souffrante, riche de talents et de ressources, qui peut encore surprendre.

Une démocratie où le mépris envers l’électorat, envers le militantisme, atteint son paroxysme. Nous pouvons nous en détourner totalement, l’achever ou la sauver. A nous de faire le bon choix, de faire preuve de clairvoyance civique.

Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Dans la sphère politique, je croise des femmes et des hommes à fort potentiel dont l’action serait profitable à une collectivité et à travers elle au pays. Mais, ils ne font que passer, car ils ébranlent le château de cartes d’une caste qui se prétend « bien-pensante » et qui voient en eux des obstacles à leur propre ascension ou à celle de leurs alliés de circonstance. . – Extrait du prologue.

Les mots pour avoir été trop galvaudés ont perdu de leur sens profond. Est-ce la faute de candidats qui pour vaincre perdent toute décence ou de communicants engagés, tête baissée, dans une surenchère sans fin, du slogan le plus percutant, de la formule la plus choc ? Ou encore, d’électeurs qui, dans une société de démesure, ressentent le besoin d’être bercés au son de promesses illusoires? – Extrait chapitre Passionnée de la « chose publique ».

La caste des nuisibles entretient une aristocratie conservatrice grande fervente d’immobilisme, qu’il faut combattre. Par une hypocrisie poussée à son paroxysme, elle compromet toutes velléités positives. Elle nuit à toute dynamique de territoire et bride des générations d’élus. – Extrait chapitre Les baronnies locales.

Les politiques de tous bords confondus doivent immédiatement modifier leur pratique de la chose publique de la commune au plus haut sommet de l’État, sans quoi ils n’échapperont pas à une colère citoyenne montante. – Extrait chapitre La France, un pays malade.

Qu’attendons-nous pour devenir la face du peuple de France, battante, brillante, conquérante, qui ravissait le Général De Gaulle ? L’histoire se façonne en fonction de ce que nous lui donnons. Nos actes citoyens, notre niveau d’implication dans la vie politique, déterminent l’avenir du pays au sein de l’Europe, et dans le tourbillon du monde. Tous autant les uns que les autres, nous sommes responsables aussi bien des réussites, que des échecs de la République Française. – Extrait chapitre Nous sommes les acteurs de notre destinées commune.

Un engagement politique qui consiste à entrer dans un moule, à taire le fond de sa pensée, à passer la brosse à reluire, ne m’a jamais fait vibrer. Je ne suis pas de celles qu’il est possible d’acheter ou d’asservir. Tant pis si je ne perce jamais dans le champ politique. – Extrait chapitre Vais-je sombrer dans l’égoïsme citoyen.

Nous atteignons l’apogée du mépris militant, du mépris citoyen. Le système démocratique français est malade. Nous pouvons nous en détourner totalement, l’achever ou le sauver. A nous de faire le bon choix, de savoir ce que nous voulons.

Plus que jamais, en ces temps incertains, il est nécessaire de doter le pays à tous les niveaux du millefeuille institutionnel de personnes sincères dans leur démarche, courageuses et innovantes. Des personnes qui s’impliquent pour les autres et non pour elles. La prochaine fois, avant d’insérer dans l’enveloppe brune votre bulletin de vote, avant de bouder les urnes, réfléchissez par deux fois aux conséquences de votre geste : faites preuve de clairvoyance civique ! – Extrait du chapitre D’ici 2017.

 

0 sur 5 basé sur 7 votes client
(7 avis client)

Détails du livre

Auteur

Ghislaine Bourland

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Ebook

978-2-36849-775-3

ISBN Livre

978-2-36849-774-6

Format Livre

285 pages

Les avis lecteurs

7 avis pour Démocratie en péril. Le regard d’une citoyenne engagée.

  1. 4 sur 5

    :

    Je mets 5 étoiles pour des livres comme « Pour qui sonne le glas » « Les Misérables » « Les hommes de bonne volonté » donc 4 étoiles pour le livre de Ghislaine Bourland, cela vous situe le niveau d’écriture, et l’intérêt du livre. N’étant pas critique littéraire, mais lecteur, je dis simplement : livre à lire !

  2. 4 sur 5

    :

    Que l’on soit en accord ou pas avec les propositions et l’analyse faites, un ouvrage original qui participe de la construction d’un horizon politique et social différents. A lire, acheter, prêter, faire circuler.

  3. 4 sur 5

    :

    Un livre écrit en bon Français et développant sans concession les travers de notre politique.
    Merci Ghislaine.
    Yves Pagès

  4. 3 sur 5

    :

    Un témoignage sincère et authentique d’une citoyenne engagée. Des réflexions pertinentes, une écriture fluide… A lire !

  5. 4 sur 5

    :

    C’est avec beaucoup d’humilité que Ghislaine partage son expérience de citoyenne engagée sur la commune de Locmaria , bonheur, déception, belle rencontres seront au rendez vous.
    Il s’agit d’un livre très bien écrit, accessible à tous qui permet de mieux connaitre les rouages administratifs et politiques en tout genre. Ghislaine fait preuve de franchise sans critiques stériles à l’encontre de tels ou tels partis ou personnalités politiques. Bien sur, elle ne cache pas sa couleur politique. Je n’ai pas le même courant politique et cela ne m’a pas freiné dans ma lecture bien au contraire !! Sur beaucoup de sujets je rejoins son point se vue. Ouverture d’esprit, respect d’autrui, intérêt collectif sont des notions que nous devons partager. Ghislaine l’a bien compris ….depuis longtemps ….

    Bonne lecture

  6. 5 sur 5

    :

    Bravo pour le travail de pédagogie contenu avec cet ouvrage fort instructif d’une citoyenne sincère et engagé. J’ai lu ce livre en 2 jours d’une traite et le style littéraire est plaisant comme la réflexion que y est mené. De nombreux citoyens, de toutes les tendances politiques, peuvent se retrouver sur les constats et solutions exposés par l’auteur. A lire absolument !

  7. 4 sur 5

    :

    L’essai de Ghislaine Bourland est très intéressant parce que c’est un témoignage authentique à partir d’une expérience personnelle, celle d’une élue locale, qui montre sans détour les aléas des « logiques contradictoires » qui chargent toute mission publique et politique ! L’auteure décrit avec soin dans ce livre toutes les « prisons mentales » qui enferment encore et souvent les mentalités, ce qui interdit fréquemment les meilleures applications républicaines et démocratiques tant de « justice sociale » que « d’intérêt général » ! Simultanément elle en cherche les causes en les analysant et permet au lecteur attentif de « tendre » grâce à son « intérêt particulier » vers cet « intérêt général » qui toujours garantit l’un ou plusieurs des 3 concepts de la devise républicaine : « liberté », « égalité », fraternité ».

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Ghislaine Bourland

Ghislaine Bourland

Profondément attachée à la Bretagne, où elle vit depuis 1990, Ghislaine Bourland s’investit dans la sphère politique. Ancienne élue, elle est un membre actif de l’UMP. Sa passion pour la chose publique lui vient de son père, maire-adjoint durant cinq mandats. Fin 2000, son attirance pour la politique et ses connaissances lui vaudront d'être sollicitée par une tête de liste « apolitique » : le début d’un engagement au service de l’intérêt commun. «Agir dans l'intérêt général, servir le pays, une collectivité au cœur d'un territoire sont une seconde nature. Une raison d'être.» G. Bourland