noirs-blanche-couv-face

Des noirs pour de la blanche

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 19.90 

Voici le quatrième tome de la saga qui oppose les forces de l’ordre à l’une des plus dangereuses organisations mafieuses. L’action se déroule cette fois-ci en Afrique, l’un des passages obligés du poison en provenance du continent latino-américain.

Comment, Yelyz, en parfaite maîtresse du double jeu, mènera-t-elle sa barque auprès de celui qu’elle soupçonne d’être le parrain de la drogue ? Gageons qu’elle saura, une fois encore, se tirer du piège dans lequel elle s’est volontairement jetée, à la demande des autorités françaises. Sur l’île où elle séjourne en compagnie de Fiodor, elle rencontrera un couple de jeunes idéalistes africains. Ceux-ci ont besoin d’argent afin d’aider les enfants qui travaillent sur l’une des plus innommables poubelles du monde dans des conditions épouvantables.

Comment alerter l’opinion mondiale sur ce spectacle scandaleux avant que les autorités locales ne les en empêchent ? Comment vont-ils utiliser, au nez et à la barbe des dirigeants, les déchets les plus dangereux que les pays développés déversent sur leurs côtes ? Pourquoi le couple décide-t-il de rencontrer le chef de la maa ? Quel sera son sort dans ce pays déchiré par la guérilla ?

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer

Détails du livre

Auteur

Version

,

ISBN Livre

Format Livre

ISBN Ebook

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Des noirs pour de la blanche”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : John Barott

John Barott

Chirurgien orthopédiste, membre du G.E.M., l’écriture est son hobby. Il a troqué les outils du carabin pour ceux de l’écrivain. Ce n’est pas une lubie. Il écrit depuis l’âge de quinze ans, souvent de nuit, mais son métier ne lui permit pas de s’occuper de littérature avant d’atteindre l’âge de la jubilation. Nouvelles, poésie, romans policiers, romans historiques, il laisse vagabonder son imaginaire.