RECTO LA FOI DE LHERESIE
VERSO PESCI

La foi de l’hérésie

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 22.90 

Paris, début du quatorzième siècle : Philippe IV le Bel, roi de France a pour projet de dissoudre l’Ordre du temple qui a si bien grossi et prospéré qu’il représente à ses yeux une menace pour le royaume. Tristan de Chevreuse, jeune étudiant en médecine souffrant d’une petite infirmité, prend connaissance d’un livre ancien acquis par son père Enguerrand, médecin et professeur à l’université de Paris, livre dont les théories remettent en cause les fondements mêmes de la chrétienté. Tombé accidentellement dans les mains du doyen de l’école qui jalouse son père et convoite ses biens, le livre interdit est remis aux autorités ecclésiastiques. Accusé d’hérésie, Enguerrand de Chevreuse est arrêté et livré aux griffes de l’Inquisition. Emprisonné et torturé pour avoir essayé de libérer son père, Tristan va parvenir à s’évader grâce à la complicité d’un Templier, Eudes Moissac. et va désormais consacrer toute son énergie à tenter de sauver son père. Il rêve aussi de séduire la belle et douce Adelys, une coupeuse de bourse, dont il s’est épris.

UGS : N/A Catégorie : Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

EXTRAIT 1 :

« Au voleur ! Au voleur ! Arrêtez-le ! »

J’ignorais qui avait crié, mais cette voix ne m’était pas inconnue. Je déambulais tranquillement, tout à mes pensées, quand un individu vêtu de noir me dépassa en courant et continua sa course en remontant la rue. Puis je fus rejoint par un gros bonhomme transpirant et haletant qui arriva dans mon dos. Il s’agissait de Philibert du Tertre, doyen de l’université de médecine de Paris, où j’étudiais. Il parut me reconnaître, sans que mon nom ne sembla lui revenir à l’esprit. Il me désigna le fuyard d’un index rageur.

« Ce brigand a volé ma bourse, rattrapez-le ! »

EXTRAIT 2 :

J’eus droit à une chambre individuelle, dans l’aile seigneuriale, mais éloignée des autres, au bout d’un couloir. Une chambrière m’y attendait, qui entretenait un bon feu. Un cuveau de forme oblongue dans lequel elle versa de l’eau chaude était placé devant l’âtre. La servante, une jolie brune à la trentaine pétillante, me fit un grand sourire.

« Je suis Gertrude, Messire, à votre service. Vous voudrez sûrement prendre un bain, après ce long voyage.

— Volontiers, cela me nettoiera de la poussière de la route. »

Je m’attendais à ce qu’elle me laissa seul, mais elle resta dans la pièce. Après tout, c’était peut-être l’usage dans cette région.

EXTRAIT 3 :

J’avais décidé d’aller passer la journée en ville et de me rendre aux étuves, moins pour mon confort et ma toilette que pour l’espoir d’y revoir l’adorable créature que j’avais vue prendre son bain. Parti tôt, j’avais atteint les remparts en fin de matinée.

Après avoir laissé mon cheval au maréchal-ferrant qui commençait à me connaître, je gagnais l’établissement, que je trouvais fermé.

 

5 sur 5 basé sur 1 vote client
(1 avis client)

Détails du livre

Auteur

Guillaume de Bône

ISBN Ebook

979-10-326-0783-1

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

Format Livre

525 pages

ISBN Livre

9791032602843

Les avis lecteurs
5 sur 5

1 avis pour La foi de l’hérésie

  1. 5 sur 5

    :

    Livre tout public. Les termes du moyen âge sont définis en bas de chaque page pour une meilleure compréhension. Les personnages principaux sont présentés en début d’ouvrage ce qui permet de suivre le roman facilement. Beau roman historique où se mêlent intrigue, amour et passion.
    A lire absolument

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Guillaume de Bône

Guillaume de Bône

Le Moyen Age a toujours fasciné l’auteur, en particulier le quatorzième siècle, qui a aussi été celui de la guerre de cent ans. Contrairement aux idées reçues, cette époque n’a pas été si sombre que cela car elle a été l’aurore du modernisme et vu fleurir des universités dans toute l’Europe. Adolescent, un camarade de classe a fait découvrir la littérature à l’auteur, elle est devenue sa passion. Comme il avait besoin du plus grand calme pour s’imprégner de ses lectures, il s’était construit une cabane de bois rudimentaire au fond du jardin de ses parents, qui lui servait de refuge pour y passer les nombreuses heures qu’il consacrait à ses lectures, en particulier les romans historiques.