-Garder-le-silence_couv_face
-Garder-le-silence_couv_dos

Garder le silence ?

Ebook : 7.90 
Livre Broché : 16.90 

Ce livre relate deux ans de ma vie où j’explique comment ma rencontre avec Joey, jeune homme bien sous tout rapport, va me mener rapidement aux portes de l’enfer !

Au travers de mon récit, j’aide, donne des conseils et soutien des hommes et des femmes qui vivent ou auraient vécu ce type de mésaventure !

Comment se défaire des griffes d’un manipulateur, pervers, narcissique et dans quels pièges il ne faut pas ou plus tomber !

UGS : N/A Catégories : , , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Extrait 1 :

« Cependant, je l’ai vu, je l’ai ressenti, on se connaissait déjà sans s’être jamais vu, comme si nous nous retrouvions après des années de séparation ; quelle étrange sensation que de me sentir caressée d’aussi loin qu’il se trouvait, par ses magnifiques yeux bleus, pétillants de joie et de mauvaise conscience vis-à-vis de Délia qui elle, jouait les amoureuses alors qu’elle m’avait dit le contraire récemment. Je ne comprenais pas bien à quoi ils jouaient tous les deux mais au fond, cela n’était là aussi pas mes affaires.

Bref, fidèle à ma réputation, le sentant timide, je blaguais afin de le mettre à l’aise ce qui évidemment ne lui déplaisait pas et répondait gaiement et enjoué à tous mes commentaires. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que sous son uniforme si sexy, celui-ci portait des bretelles! Alors légèrement moqueuse, je l’ai taquiné une partie de la soirée avec ce détail.  Ce soir du quatorze mars deux-mille-douze était notre première rencontre et son excitation était palpable, son désir que je fasse attention à lui plus qu’évident. Je crois au fond qu’il a pris mon humour pour des avances mais moi je n’ai jamais vu plus loin qu’une éventuelle amitié avec cet homme que je ne trouvais d’ailleurs pas à mon goût à ce moment, jusqu’à ce qu’il décide de s’en aller. Sur le départ, après seulement trois quarts d’heure, il me fit la bise la plus démonstrative de ce qui bouillait en lui. Il appuya sa joue si fort contre la mienne qu’un courant à fini par me traverser le corps et produira instantanément un déclic en moi ; je venais de comprendre que c’était lui et personne d’autre…»

 

Extrait 2 :

«Je n’autorisais aucun contact ! Mais en cette fin d’après-midi du dix-neuf avril deux-mille-douze, il décida de franchir la limite. Je lui tiendrais les mains en lui rappelant le mal que nous allions faire surtout après cette triste journée. C’est alors qu’il m’affirmera  qu’il avait juste besoin de me prendre dans ses bras, qu’il avait besoin de me sentir contre lui, que même si mon parfum l’apaisait et le rendait fou de désir il n’en serait rien parce qu’il comprenait ma façon de penser… Alors je me laissais aller à un câlin puisqu’il n’y avait rien de méchant. Nous en avions besoin l’un comme l’autre mais il plongea subitement son regard dans le mien ; on se contempla longuement, nous ne parlions plus ; le temps venait de s’arrêter  puis il m’embrassera et je ne pourrais m’empêcher de lui rendre son baiser… On se rappellera une dernière fois le mal que l’on allait faire et les problèmes auxquels on s’exposait mais c’était plus fort que nous, nos lèvres et nos langues se mêlèrent enfin. Nous nous embrassions comme si nous avions été séparés des siècles durant. Nous nous embrassions comme si nous nous retrouvions enfin… Nos cœurs s’emballaient, notre bonheur était intense. Nous savions qu’il y aurait un lendemain, on s’aimait c’était merveilleux et tant pis pour les sanctions et les chagrins !».

Extrait 3 :

« J’étais stressée mais heureuse car ce soir-là, j’en profitais pour présenter mon homme à mes plus proches amis. Tout le monde était là mais pas Joey ! Voilà déjà trois heures que je l’attendais mais il n’arrivait pas. Pourquoi était-il si long alors que le magasin se trouvait juste à côté ? Je l’appelais mais il trouvait maintes excuses pour justifier cette absence prolongée ! Une remorque à déplacer sur son chantier ou un passage furtif au fastfood du coin car il était affamé! C’est à son retour, qu’il m’avoua qu’il avait croisé Délia et qu’ils auraient bu une bière ensemble en tout bien tout honneur, en souvenir de leur amitié passée».

 

Extrait 4 :

« à l’écart du regard de tous dans le couloir, Délia fit une entrée remarquée à sa tenue plus que légère et son maquillage criard, jamais personne n’aurait pu penser que cette « prostituée » venait de mettre au monde son troisième enfant. Un mois seulement après son accouchement, son seul but était de sortir et de boire ! N’avait-elle dont pas mieux à faire auprès de son bébé ? Sans comprendre pourquoi cette rage, Joey me poussa à l’extérieur côté cour pour me protéger évidemment, me fermant la porte au nez afin de s’expliquer avec elle. Pourquoi devait-il l’écouter ? Pourquoi devait-il la ménager ? Les chuchotements ont ainsi duré plusieurs minutes, je n’entendais rien mais je commençais à me dire que j’allais ouvrir cette porte et fracasser la tête de celle qui pourrissait à nouveau l’ambiance qui venait seulement de s’apaiser ! Elle finit par renoncer et rentra chez elle mais pour moi c’en était trop ! Je ne comprenais plus cet homme, j’étais frustrée de ne pas savoir exactement de quoi il en retournait mais il était évident que cette situation était louche. Inutile de tergiverser sur le sujet, Joey avait toujours raison et moi je n’étais qu’une affreuse scénariste. Je préférais me taire plutôt que de le fâcher ! Pourquoi me mentirait-il ? Il s’agissait de Nous, il n’était pas question de remettre sa parole en doute ! Nous deux c’était plus que magique, c’était merveilleux et rien ne pourrait se mettre entre nous.».

Détails du livre

Auteur

Audrey Remen

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Livre

978-2-36849-840-8

ISBN Ebook

978-2-36849-837-8

Format Livre

167 pages

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Garder le silence ?”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Audrey Remen

Audrey Remen

A trente ans, Audrey ayant connu une vie déjà bien mouvementée, va faire la rencontre de l’homme qui lui donnera l’envie de révéler son talent pour l’écriture. Plus qu’une aventure, ce livre sera un défi puisque ce sont ses amis qui l’encourageront à raconter son histoire. L’amour est une douce maladie qui frappe chacun d’entre nous tôt ou tard, de ce fait souhaitons-le pour le meilleur et non pour le pire…