couv_agbds_cadet_15x22_print2
couv_agbds_cadet_15x22_print1

Au grand bal des squelettes

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 21.90 

Ce roman fait partie de la saga de Cairnbihan. C’est ce que les Anglo-Saxons appellent un spin-off : en effet, l’action se situe chronologiquement parlant entre « Moi, mon âme est fêlée… » et « Envole-toi, gerfaut ! ». On y retrouve donc des personnages connus et auxquels on a eu tout loisir de s’attacher dans les deux romans précédents, notamment François Dupré, promu major, et envoyé dans le Périgord pour mener à bien une enquête qui le conduira, lui et ses nouveaux collègues, dans la cité des Doges ! On retrouvera aussi Buster, le sympathique terrier irlandais au fort caractère, et l’ombre de Loris, toujours enfermé dans son hôpital-prison, sans oublier PSG, toujours aussi râleur…

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer

Détails du livre

ISBN Ebook

979-10-326-0650-6

Auteur

Gérard Cadet

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

Format Livre

494 pages

ISBN Livre

9791032601518

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Au grand bal des squelettes”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Gérard Cadet

Gérard Cadet

Né à Paris en 1947, Gérard Cadet a consacré sa carrière à l’enseignement du français, du théâtre et du cinéma auprès de ses élèves du collège Les Dînes-Chiens de Chilly-Mazarin, de 1971 à 2009. Le métier de professeur de lettres modernes a occupé Gérard Cadet à plein temps pendant quarante ans… celui d’écrivain, publié depuis seulement un an, qui lui maintient les neurones en état d’ébullition constante. Quand il a une passion, il ne sait pas agir dans la demi-mesure : il se donne à fond. Cela a été vrai pour le professorat. Et cela l’est également pour son activité d’écrivain : il est l’auteur pour l’instant d’une saga policière (cinq romans sont prévus, dont un recueil de nouvelles) mais dont le style et les ressorts dramatiques débordent un peu du genre, l’humour restant une compagne de jeu littéraire à laquelle il tient énormément. Les titres continuent d’être pris en relation avec la littérature poétique : il y a eu Baudelaire, Heredia, et voici Rimbaud… Parallèlement, il a écrit de nombreux ouvrages romanesques ou théâtraux, sans jamais jusqu’alors les proposer à la publication. Son premier roman édité est paru fin 2015. On n’est pas sérieux quand on a… soixante-dix ans !