encre-noire_couv-face
encre-noire_couv-dos

J’écris à l’encre noire

Ebook : 6.99 
Livre Broché : 13.50 

Ces poèmes, écrits pendant une longue période de maladie, sont empreints à la fois de souffrance et de révolte. L’auteur livre ses sentiments et ses émotions, parfois avec une grande pudeur, parfois de manière plus crue, toujours avec une grande honnêteté.

La nostalgie est ici également très présente. Le temps qui passe, les souvenirs de l’enfance, l’amour, tout est prétexte à la mélancolie et à ce qu’il nomme l’inespoir, ce que le titre du recueil souligne : J’écris à l’encre noire.

Mais derrière la révolte, le découragement et la colère, l’espoir reste malgré tout présent, en sommeil, mais prêt à surgir à tout instant.

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

J’écris le monde à l’encre noire,

Tel qu’il saigne et rugit,

Tel qu’il pleure et vomit ;

J’écris le monde à l’encre noire

Sur feuilles de papier noir,

Jusqu’à n’y plus rien voir.

Il est bien sûr très difficile de trouver un extrait à la fois bref et significatif. J’ai aussi pensé au poème « Présence océane », page 64, vers 8 à 18 (Et puis il y avait ce

port…à danser, à pleurer) ou bien encore :

Ils m’ont dit de vous dire

Que le ciel est désespérément vide et glacé,

Que dieux, diables, anges et démons ne sont que mystification

Qui font les Hommes serviles, imbéciles et lâches.

Etc.

Détails du livre

Auteur

Raymond Jollinier

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Ebook

978-2-36849-881-1

ISBN Livre

978-2-36849-882-8

Format Livre

114 pages

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “J’écris à l’encre noire”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Raymond Jollinier

Raymond Jollinier

Né dans l’île d’Oléron en 1949, Raymond Jollinier garde de son enfance la nostalgie des brumes océanes et, de la pension à Saintes puis du service militaire à Brive, la haine de l’autoritarisme et de l’injustice. Tôt sorti du lycée, il exerce de nombreux métiers puis travaille à la SNCF. À Pau depuis 1972, il s’engage dans le travail social et milite syndicalement et dans des associations où il exerce de nombreuses responsabilités. Toute sa vie, il écrit notamment des poèmes et publie en 2011 un recueil de poésies Je suis le roi de mes douleurs puis un roman Les destins perdus de l’heure bleue (2012). La maladie le contraint un temps au silence avant qu’il ne revienne avec ce nouveau recueil de poésies : J’écris à l’encre noire.