couv-la-vie-au-quotidien-avec-un-manipulateur-pervers

La vie au quotidien avec un manipulateur pervers

Ebook : 7.90 
Livre Broché : 18.90 

Ce livre offre la particularité d’être écrit par deux personnes : la mère et sa fille.

Au travers des scènes de la vie quotidienne, ce livre permet de découvrir les traits de caractère des manipulateurs pervers. Il s’appuie en parallèle sur les études comportementales établies par des psychologues de renommée.

Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Thomas est d’une rigidité morale colossale pour les autres. Il faisait régner chez lui une atmosphère curieuse. (…) Il était à lui seul une montagne d’interdictions, de critiques, de règles strictes à suivre, de conventions, d’usages à respecter fidèlement, sans quoi il prenait plaisir à brimer, à punir, à réprimander avant de passer aux représailles.

(…) Thomas avait un don très particulier : il allait toujours un cran trop loin, il répétait ses phrases au-delà de ce que je pouvais supporter.

J’ai découvert ainsi l’autre face de Thomas : maître absolu chez lui,  il avait, par principe, toujours raison et je devenais sa chose, son esclave, un meuble parmi les meubles.

« Pourquoi conduis-tu si vite, puisque de toute façon il est mort ? »

« Pour les fleurs, on verra plus tard. »

Il a eu une conduite méprisable (…) jusqu’au départ de mon oncle, ils ont plaisanté, ri sans arrêt, c’était à celui qui dirait la plus grosse plaisanterie et d’en rire…

*Les pervers ignorent, en particulier, les sentiments véritables de tristesse et de deuil.*

Or, Thomas est doté d’une imagination particulièrement débordante. Par autosuggestion, d’un petit rien, (…) il y apporte de vieilles rancunes, de vieilles rancœurs et cela devient un roman, puis un film, dans lequel il est naturellement la victime, et le tout prend des dimensions incroyables.

 

Il n’a aucun respect ni pour les animaux qu’il bat, ni pour les oiseaux qu’il tue, ni même pour les humains qu’il classe en « bons » ou « mauvais ».

*Il ne possède aucun scrupule d’ordre moral.* * Hirigoyen M.F , Le harcèlement moral , édition Pocket juin 2010

La petite Niki avait tellement peur de Thomas qu’elle a cherché à s’évader. (…) Il a exigé que je lui achète un collier anti-fugue. Ce collier provoquait des décharges dans le cou et comportait deux intensités, une faible et une forte et, naturellement, il a branché la plus forte si bien que la chienne recevait de véritables décharges et elle a été prise de soubresauts et gémissait.

C’était presque une électrocution.

Je regardais cela consternée, lorsque j’ai entendu rire derrière moi : Thomas riait, riait (lui qui ne rit jamais) à gorge déployée, je ne l’avais jamais vu jouir à ce point et j’ai éprouvé beaucoup de difficulté à lui faire diminuer l’intensité de la batterie du collier.

A l’instant même où ils sont arrivés, j’ai eu l’intuition qu’il s’était passé quelque chose de grave. Quant à la chienne, elle ne pouvait plus marcher, elle gémissait à chaque caresse, elle avait mal partout, ses yeux étaient injectés de sang et son ventre était gonflé, douloureux.

Cette fois la mort n’était pas loin, J’ai eu très peur de perdre ma chienne.

*Un manipulateur pervers « ne fait pas exprès » de faire mal. Il fait mal, parce qu’il ne sait pas faire autrement pour exister.*

Détails du livre

Auteur

Version

,

ISBN Livre

Format Livre

ISBN Ebook

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La vie au quotidien avec un manipulateur pervers”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Christine et Lucie MARTIN

Christine et Lucie MARTIN

Parisienne de naissance, elle a suivi toutes ses études à Paris puis elle a intégré une grande école. En tant qu’ingénieur-conseil, elle a fait la connaissance de Thomas dans une administration militaire. Par ses stratagèmes et son opiniâtreté elle a fini par céder à ses avances, puis elle a, pendant 11 ans de mariage, subi ses sarcasmes, ses manipulations et elle a été entraînée dans une spirale infernale qui mène jusqu’à la destruction de l’être. Maintenant, dépourvue de tout, même sur le plan financier, elle tente de se reconstruire.