LA VIE UNE SEULE FOIS 1

La vie, une seule fois…

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 19.90 

Chaque épisode de notre vie n’est que l’instant d’un moment définitif, une occasion qui ne se produira jamais plus, qui ne pardonnera rien, n’offrira jamais une chance de réparation ou de reprise. À l’inverse, chaque moment de vie qui s’ouvre est aussi une aptitude au recommencement et à une renaissance. Le libre arbitre est notre liberté mais il est sans pitié ni commisération.

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Découvrir les extraits du livre : La vie, une seule fois…

Au commencement était la vie, mais nous n’étions pas encore invités.

Ainsi, en ce début d’été de juin 1940, il faisait beau sur la route rectiligne de l’exode, une route de Beauce bordée d’arbres, de fleurs des champs, de blés mûrissants, de chiens errants et de véhicules abandonnés faute d’essence, de portes battantes sous le vent qui venait de l’est.

Se retourner, revoir sa vie passée, une vie enfuie, si fragile, si rapide, lorsqu’il nous est donné le pouvoir de la contempler à rebours.

En ces instants de pause et de lucidité, j’éprouve le pénible sentiment d’avoir dilapidé la plus grande partie du temps qui m’avait été assigné. Non sans effroi, je glisse un regard effrayé sur ma vie passée, et le peu qui me reste à vivre : que de guerres perdues à vouloir lutter contre l’effacement, contre une condition trop humaine qui impose, avec résignation, que les plats ne soient jamais présentés une seconde fois, qui refuse tout pardon ou tout droit à l’erreur.

Noté 4.67 sur 5 basé sur 3 notations client
(3 avis client)

Détails du livre

Auteur

Version

,

ISBN Ebook

ISBN Livre

Format Livre

Les avis lecteurs

3 avis pour La vie, une seule fois…

  1. Note 4 sur 5

    EURYDICE

    il y a la vie ..celle qui s’égrene telle une partition d’opéra …celle qu’on voudrait réinventer;…..il y a une vie… celle de Maupassant et il y a aussi
     » une vie une seule fois » car elle est intense,surprenante,vraie…une seule fois …mais si vivante comme des fragments d’éternité..alors oui la vie se devait d’être vécue même si elle est cruelle…. mais de précieux instants de bonheur nous permettent encore de la vivre …

  2. Note 5 sur 5

    Arabella

    La vie…notre vie est parfois si imparfaite,si grise qu’on voudrait qu’elle soit teintée de rose ou de sépia,pour faire de nous une héroïne .. l’instant d’une vie …mais une seule fois pour atteindre ce paradis époustouflant,cette voie lactée .
    Avec ce livre nous nous embarquons dans la vie de ce Gatsby des temps modernes,même si nous ne le connaissons pas…Il ne peut être que magnifique,car si attachant,consumant la vie ….sa vie ..une seule fois,
    nous voudrions embarquer avec lui dans sa traversée et vivre les songes d’une nuit d’été …A Venise,à Ischia ou ailleurs…Une seule fois

  3. Note 5 sur 5

    Arabella

    Emprunter les chemins escarpés de sa vie….De ce Gatsby des temps modernes mais si magnifique,si envoûtant qui nous entraîne dans une valse muette…de sa vie ,mais une seule fois….nous ne le connaîtrons jamais tout à fait car aux mille visages,qui ponctuent ce roman,il est désormais un peu nôtre mais si inaccessible,si mystérieux,avec ce livre nous avons fait partie de sa vie…mais une seule fois …et c’est déja ça….

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Bernard Méry

Bernard Méry

L'auteur est avocat de formation. Il a écrit deux ouvrages pamphlétaires dénonçant l’influence des sectes dans la justice, ce qui lui valut les foudres de ses pairs jusqu'à la volonté d'effacement et d'éradication. Au soir de son existence, il avait enfin découvert en Laure l'espérance du repos, la sensation d'une invincible protection, une même résonance dans un besoin commun de consolation, Laure ayant été blessée dans son âme et son corps. Mais ce qu'il croyait devoir durer à jamais, tant les liens, les points communs et les partages semblaient forts, devait disparaître subitement, relativisant une fois de plus les certitudes de vie et soulignant la fragilité de tout sentiment même s'il avait pu paraître fort et inaltérable.