Le-meurtre-à-la-hache-de-Hassel_couv_face
Le-meurtre-à-la-hache-de-Hassel_couv_dos

Le meurtre à la hache de Hassel

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 21.90 

Gang stalking, psychotronisme, programme Saqqarah, contrôle mental de la population par la pollution infrasonore et le contrôle de l’oscillation magnétique des corps… ces réalités sont votre quotidien, bien que vous l’ignoriez. Après le scandale des écoutes téléphoniques de la NSA révélé par Edward Snowden, Pascal Kolber vous fait rentrer dans les suites de ce vaste complot, mené depuis les coulisses de nos États.

Trou noir de la finance, machine à fraude fiscale et zone de non-droit, Luxembourg est ce qu’il convient de qualifier de « laboratoire du quatrième Reich des riches ». Dans son nouvel ordre social, le citoyen lambda n’a plus que des droits virtuels. Il est transformé en zombie sous suggestion sonore et dirigé par des flux artificiels. Il vit dans une bulle psycho-subtile, fabriquée pour l’exploiter et le priver de descendance. Accusé à tort de meurtre, puis d’assassinat de son père adoptif (un homme politique luxembourgeois, ancien fondé de pouvoir de la banque Clearstream), Pascal Kolber est condamné à perpétuité en janvier 2014, puis innocenté, acquitté et réhabilité en appel en mars 2015. Il a fait quatre ans en détention préventive, au régime du secret total… le temps pour l’ancien pouvoir politique de dissimuler un autre scandale d’État et d’imposer sa version officielle dans l’affaire du « Bommeleeër », une série d’attentats commis contre la famille régnante du Luxembourg et sa population pour mieux leur imposer le pouvoir des « banksters » et leur euro-fédéralisme.

UGS : N/A Catégories : , , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

« Introduction : « La vérité est que Luxembourg était une cible. Son électorat principalement catholique et monarchiste se posait face à un mouvement syndical marxiste, structuré et puissant. À eux deux, ces deux forces contraires étaient un obstacle majeur au projet euro- fédéraliste, porté par les agents politiques de la finance anglo-saxonne. Le démantèlement voulu et assumé de l’industrie minière et sidérurgique, passé sous le contrôle de la Communauté européenne, s’est conjugué avec une libéralisation des mœurs, où l’Amérique faisait office de mentor absolu. On remarque en l’espèce que tout domaine économique, pris en charge par l’Europe, connaît par la suite la ruine : le charbon, l’acier, l’agriculture, l’industrie, la monnaie, les douanes, la police, les droits individuels et bientôt la défense. Et pourtant, les technocrates bruxellois de nous expliquer qu’il faut encore plus d’Europe… et sur le modèle libéral américain ! Un étrange renoncement, un suicide collectif… et pas seulement français.

… Cette fois-ci, il s’agit d’une ultime forme de ces idéologies criminelles, qui ont fait du XXe siècle le pire moment de l’histoire de l’humanité. On parle généralement de nouvel ordre mondial, selon la terminologie officielle du système, reprise par les adeptes de la théorie de la conspiration. La pensée nauséabonde en amont de ce projet a été principalement théorisée par l’allemand Theodor Herzl, avant de devenir l’opinion dominante du secteur bancaire. Elle entend rétablir un modèle de cité, qui a échoué partout et en particulier dans l’Égypte pharaonique, Babylone et Rome. On le nomme nemrodisme, en référence au personnage Nemrod de la Bible.

… Edward Snowden, en plus du scandale du réseau Echelon, a révélé à quel point les services secrets américains espionnaient tous nos faits et gestes. Ce n’est pas le seul acte blâmable. Cette indiscrétion, inédite dans l’histoire par son ampleur, n’est que l’antichambre de la salle des horreurs. Cet ouvrage est destiné – en plus des éléments factuels sur l’affaire du meurtre de Camille Kolber – à éclairer le public sur les pratiques policières de gang stalking qui suivent cet espionnage de masse. Personne – à ce jour – n’avait témoigné avec autant de détails et d’explications que moi, de la politique d’orientation de la pensée et des comportements menée par le nouvel ordre… au moyen de la science nouvelle du psychotronisme.

Pour s’assurer que le système libéral fonctionne, nos États ont laissé des services de police spécialisés mener une guerre de l’ombre, avec son escadron de la mort et sa cohorte de victimes. Camille Kolber est l’une d’elles – pas la seule dans mon entourage, qui en compte au moins trois –, sacrifiées aux impératifs d’entraînement de la police sur les homosexuels, les sémites et les migrants. On retrouve là les cibles habituelles des régimes totalitaires, avant qu’ils ne s’en prennent à tout un chacun. Mon témoignage est également une mise en garde de mes contemporains.

Ceux qui ont pensé que le meurtre de Camille Kolber était le fruit de la conspiration d’un gourou sataniste, un pathétique gigolo soucieux de financer sa migration en Amérique du Nord par l’escroquerie puis le crime, en sont pour leurs frais. J’ai été innocenté et acquitté des charges imbéciles, retenues contre moi. Elles l’avaient été à la suite d’une enquête ahurissante, menée par un policier sous hypnose et des magistrats complaisants. Il a fallu passer d’abord par un procès de première instance tout aussi hors norme, présentant toutes les caractéristiques du vaudeville antisémite et homophobe, puis affronter un jugement d’appel. Cela a pris quatre ans, quatre ans qui m’ont été volés. Qui me les rendra ? Quel en est le fruit ?

… Le fait est là : j’ai vécu une opération de police secrète, particulièrement obscène et cruelle. J’y ai survécu et je m’en suis libéré. Je suis un cas d’école, rares étant ceux qui ne sont pas impliqués dans de nouvelles opérations policières, exercées en représailles pour avoir osé parler. »

5 sur 5 basé sur 1 vote client
(1 avis client)

Détails du livre

Auteur

Pascal Kolber

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Ebook

978-2-36849-863-7

Format Livre

465 pages

ISBN Livre

978-2-36849-924-5

Les avis lecteurs
5 sur 5

1 avis pour Le meurtre à la hache de Hassel

  1. 5 sur 5

    :

    Une bombe …

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Pascal KOLBER

Pascal KOLBER

Pascal Kolber est plus connu sous son nom français (Pascal Treffainguy)… Kolber est son nom luxembourgeois. Il est issu d’une lignée d’aristocrates bretons et versaillais, remontant au XIVe siècle, principalement des magistrats. Juriste d’entreprise et ancien contractuel CNRS, le presque quinquagénaire est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages sur les spiritualités du Moyen Âge (Compostelle, Templiers) et de l’Orient (reiki, bouddhisme, yoga), et leur contrefaçon dans le nouvel ordre mondial. Rien ne le disposait à cette aventure politico-judiciaire et carcérale… quoique ! « Vincit omnia veritas » est l’adage de sa famille.