Le simplicisme 1
Le simplicisme 2JPG

Le simplicisme /L’éradication Du Chômage Et de la Pauvreté : À la manière du Simplicisme

Ebook : 6.99 
Livre Broché : 10.90 

Nous sommes les héritiers de ceux qui sont morts dit-on, les associés de ceux qui vivent et la providence de ceux qui naîtront. C’est tellement vrai que nous acceptons l’héritage gracieux du terme révolution industrielle, appellation donnée par Auguste Blanqui au XIXe siècle à la suite du chamboulement des valeurs qui basculent la société agraire et artisanale vers la transformation d’une autre génération par le commerce et l’industrie du modernisme.
Notamment, le charbon et le fer contribuent vivement à l’amélioration des industries agroalimentaires, énergétiques, métallurgiques et de la cotonnerie. Ils engendrent la mécanisation, une forte augmentation dans le secteur manufacturier, spécialement après l’invention de la machine à tisser extrêmement rapide et productrice mise en scène par Richard Arkwright en Angleterre.
Enfin, les ouvriers gagnent assez bien, travaillent plus de 12 heures par jour dans des usines peu aérées et sales. Ils provoquent malgré tout l’exode rural. Cependant, l’industriel Robert Owen tente d’améliorer leur condition.
Reconnaissons aussi que les productions agricole et artisanale descendent à leur plus bas niveau, car l’industrialisation fracasse l’agriculture, les mines, l’économie, le transport…
Les industriels réalisent en un clin d’œil une fortune considérable et réinvestissent dans les nouvelles technologies.
Désormais, les choses sont bien changées et la fin de l’interminable guerre napoléonienne (1814-1825) jette sur le marché du travail une main-d’œuvre excessive qui fait baisser non seulement les salaires mais ouvre aussi grandement les portes du chômage.
Nous voilà donc au XXIe siècle avec un héritage néfaste, lourd et détestable que je rejette catégoriquement. En fait, le chômage épouse la pauvreté et avec une telle alliance qui fait trembler la majorité des pays de cette planète.
Il est vrai que l’industrialisation engendre la technologie et l’informatisation qui sont mêmes inventeurs de beaucoup de choses pour le confort et le bien-être de l’homme, plus nous plongent à coup sûr dans les tréfonds du chômage et de la pauvreté.
Constatons que le capitalisme, le communisme et d’autres approches veulent la félicité qui permet de satisfaire les besoins de l’existence et faillassent tous dans cette mission…
Nous héritons certainement le chômage, la pauvreté de nos ancêtres, vivons avec nos confrères dans un monde qui leur appartient et nous voulons en toute finalité être la providence des générations futures dans un monde dépourvu de ces maux.
Voici sur ce que veut le simplicisme.

Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Même dans les pays les plus avancés, le chômage et la pauvreté sont les refrains des chansons de l’humanité. Pourtant, des progrès scientifiques remarquables s’ajoutent à nos actifs, nos scientistes expliquent la théorie de la relativité, nous construisons des concasseurs de particules atomiques (protons, neutrons) pour recréer par analogie l’origine de l’univers. Nous envoyons des gens à la lune ; nous transportons des ondes spatiales vers d’autres planètes du système solaire et planifions leur colonisation. Qui sait quoi d’autre ? Pourtant, tout près de nous, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, de l’Orient à l’Occident, le chômage s’élève au-dessus des cinq continents pour diffuser ses rayons de pauvreté et de misère dont les conséquences occasionnent la faim.
Chômage !!! Terreur de l’homme. D’où vient ce malheur ? Le monde est empoisonné de cette maladie chronique qui nous est adressée comme à l’eau de notre vie. Qu’avons-nous fait pour mériter de telles punitions ? Est-ce un châtiment du créateur ? Définitivement non. Nous l’aurions déjà su. En fait, Dieu a amorcé le travail comme nous l’avions précédemment mentionné dans le paragraphe biblique : chapitre 3.V. 17, 18 et 19. ’’Par la sueur de ton front, tu mangeras ta nourriture’’.
Miséricorde divine !!! Pourquoi ce déluge fait-il trembler les plus puissantes nations du monde ? Pourquoi les scientistes ne trouvent-ils pas une solution aux effets néfastes du chômage ? Devons-nous continuer à spéculer sur son existence ? Pourquoi s’impose-t-il à nous ? Quoi qu’il en soit, avons-nous utilisé toutes les ressources de la planète à tel point qu’il n’y a rien d’autre à faire ? Indiscutablement non. Pourquoi ne pouvons-nous pas utiliser une partie minimale des ressources disponibles de la nature, en particulier le poisson qui pond environ un million d’œufs par an, les oiseaux, les animaux, les fruits et les légumes, qui donneraient à tout un chacun de la nourriture dans une abondance insouciante pour les générations à venir ? Répondez !!! Les ressources forestières combinées avec tant d’autres fourniraient à tous les membres de toutes les familles un toit sur leurs têtes, de sorte que leurs vies cesseraient de ressembler à un cauchemar, mais de préférence un droit à l’une des principales libertés de l’homme préconisées par le simplicisme.
Le chômage est-il une approche malintentionnée par l’homme ou un concept erroné entre ceux qui dominent et ceux qui sont dominés, ceux qui gouvernent et ceux qui sont gouvernés, ceux qui sont riches et ceux qui sont pauvres, entre propriétaires et laquais ou est-ce que cela résulte des conséquences de nos inconséquences ?

5 sur 5 basé sur 2 votes client
(2 avis client)

Détails du livre

Auteur

Henri Robert J Constant Chaumin

ISBN Ebook

9791032607794

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

Format Livre

151 pages

ISBN Livre

9791032602805

Les avis lecteurs
5 sur 5

2 avis pour Le simplicisme /L’éradication Du Chômage Et de la Pauvreté : À la manière du Simplicisme

  1. 5 sur 5

    :

    Les idées contenues dans ce livre et son approche analytique m’ont inspiré… Le concept du livre est particulièrement heurtant « Chômage et Pauvreté »
    Un livre « Inspirant, attachant et très utile … différent et rafraîchissant … excellent … Instructif, irrévérencieux … preuve convaincante et logique … et dans une mesure égale, et je le recommande vivement à tout le monde …
    C’est un « must-read Bravo, Mr. Chaumin »

  2. 5 sur 5

    :

    Yesterday at 12:20am
    Les idées contenues dans ce livre et son approche analytique m’ont inspiré… Le concept du livre est particulièrement heurtant « Chômage et Pauvreté » Un livre « Inspirant, attachant et très utile … différent et rafraîchissant … excellent … Instructif, irrévérencieux … preuve convaincante et logique … et dans une mesure égale, et je le recommande vivement à tout le monde … C’est un must-read…

    Bravo, Henri-Robert J Constant Chaumin »

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Henri Robert J Constant Chaumin

Henri Robert J Constant Chaumin

Comme la couleur violente attire le regard, la psychologie et les sciences sociales attirent Henri-Robert Chaumin à l’auréole de sa jeunesse. Ses études l’ont poussé à consulter les grands penseurs qui marquent l’histoire du monde. Son ouvrage « Le simplicisme » est l’aboutissement de tout ce cheminement et de ses expériences personnelles. Il préconise que les pauvres deviennent riches et les riches beaucoup plus riches. Il a subi l’influence de Pythagore le premier philosophe de l’histoire, de Socrate le père de la philosophie occidentale, de Sigmund Freud le père de la psychanalyse et écoute le créateur divin. Henri-Robert est un réformateur social qui prône les vertus d’une réorganisation sociétaire où le chômage et la pauvreté ne sont pas invités à la table de l’intégrité. Conséquemment, il croit en l’immortalité de l’être, matériellement, reconnaît la croissance de la population mondiale comme inévitable et observe l’ascension des fléaux chômage et pauvreté qui contribuent au déchirement et détriment des sociétés humaines. Il recommande des solutions actives et durables pour la gloire de notre genre. Avec un esprit pragmatique, il questionne l’appartenance de plus de 800 millions d’individus qui sillonnent dans le royaume de la misère quand tout est fourni par la nature. Il croit au triomphe de la production. Il est un entrepreneur assidu avec une perspicacité de la gestion des affaires internationales. Avec plus de 40 années d’expérience, il crée certaines de ses entreprises à New York City et en Floride. Il a une compréhension profonde du marché nord-américain, asiatique et caribéen. Il voyage fréquemment et ses recherches l’amènent en tant que polyglotte aux quatre coins du monde. Après tant d’analyses, de péripéties, il conçoit l’existence des cataclysmes sociaux que représentent le chômage et la pauvreté qui saccagent l’humanité. Ô chômage ! Ô pauvreté ! dit-il, que de misères, de catastrophes s’inscrivent à vos passifs. De ce fait, il propose leur déracinement, leur déglobalisation. Ainsi est né son ouvrage « Le simplicisme », qui projette la participation joyeuse du miracle de l’être humain à travers ses cinq libertés : 1) La liberté de se nourrir. 2) La liberté de se loger. 3) La liberté de se guérir. 4) La liberté de s’instruire. 5) La liberté de travailler.