couv-les-cahiers-au-feu-face-207×300

Les cahiers au feu

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 18.90 

Pascal Herbin, jeune professeur parisien, décide pour des raisons de commodité de se faire muter en banlieue. Il vient de s’installer dans sa nouvelle maison avec sa femme et ses deux enfants.

UGS : N/A Catégorie : Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Pascal Herbin, jeune professeur parisien, décide pour des raisons de commodité de se faire muter en banlieue. Il vient de s’installer dans sa nouvelle maison avec sa femme et ses deux enfants.

Rapidement, il devine dans sa nouvelle école que quelque chose ne va pas. Son directeur semble avoir conclu une sorte de pacte avec les voyous du coin. Pascal va mettre son nez dans quelque chose de bien plus gros qu’il le pensait.

C’est là que ses ennuis vont commencer …

Détails du livre

Poids 0.200 kg
Auteur

Version

,

ISBN Livre

ISBN Ebook

Format Livre

Les avis lecteurs

24 avis pour Les cahiers au feu

  1. poetesse

    Mystère, celui-ci ira rejoindre ma pile à lire sans doute.

  2. cazemajou

    Excellents les extraits ! Ce style me rappelle mes lectures de jeunesse ( San Antonio, oeuf corse ! ), ces bouquins que « j’avalais » en une soirée, contrairement à ceux que m’imposaient mes profs de lycée ! J’ai hâte de trouver « Les cahiers au feu » en librairie.
    Mes compliments, Monsieur « Dardufau ».

  3. Patricia

    De l’humour pour aborder le « mammouth » et ses mystères, on attend de le découvrir avec une curiosité non dissimulée.

  4. alains

    Après la lecture des extraits je suis impatient de découvrir cet ouvrage en entier …..

  5. Thierry

    J’attends avec impatience de lire ce livre,tant les extraits m’ont plu.Un livre pour moi, qui sera lu d’une seule traite.

  6. Popaul

    Beaucoup d’humour, de l’humour comme je l’aime. Des mots « crus »qui, dans le contexte, ne choquent pas. Ces quelques extraits se lisent facilement et on a envie de tourner la page pour prendre connaissance de la suite mais on a pas envie de fermer le livre qui nous promet, je le pense, des situations cocasses et bien imagées par notre auteur Chaudufion.
    J’attends la sortie du livre et la suite de ce roman sans prétention mais qui nous « tient » et pour lequel on attend la suite avec impatience.

  7. Mathieu from argeles

    Et bien que dire…
    N’etant pas un grand lecteur, c’est tout de meme avec plaisir que je filerai l’acheter a sa sortie, car au vue de l’auteur cela ne peut que plaire.

  8. Veronique

    C’est bien écrit, enlevé, très imagé, très en verve (non, non.. je ne me suis pas trompée de lettre!), bref on s’y croirait. On sent du vécu derrière tout ça!
    Vivement la suite!!!

  9. Yolaine

    Que dire! Voilà une mise en bouche plus que tentante pour rester dans l’univers de cet auteur surprenant! Quoique! On reste sur notre faim et on a hâte de lire la suite…

  10. Corinne

    On s’y croirait ! Je reconnais bien là les jeux de mots de l’auteur. C’est un livre que j’attends avec impatience, pour le lire et aussi l’offrir.

  11. serafim silva

    Excellents les extraits,beaucoup d’humour, de l’humour comme je l’aime. Je suis impatient de découvrir cet ouvrage en entier….

  12. david silva

    C’est très bien écrit, les extrais sont excellents.
    Que dire de plus a part que celui ci ira rejoindre ma pile de livre à lire 🙂

  13. Manuela 38 grenelle

    J’attends la suite avec impatiente,je suis pressée que ce livre sorte,les extraits sont excellents. Je félicite l’auteur .

  14. Menino

    J’attends avec impatience la sortie du roman que je lirai avec délice. Après lecture de l’extrait, ça promet!! Humour et la bonne humeur du personnage colle avec l’auteur.

  15. Olivier

    Vivement la sortie !
    Comme un écolier,je ferais mes devoirs et lirais cet ouvrage d’un trait….

  16. Olivier

    Et comme un écolier le commentaire précédent est truffé de fautes….
    Le maître d’école appréciera

  17. Mimi du 3 ème

    Je te reconnais bien là mon cher collègue !! Ça se lit vite et on est impatient de pouvoir dévorer le bouquin en entier. A moi aussi cela me fait penser aux « San A » . Alors, il sort quand ce bouquin ?

  18. Caroline

    Enfin une écriture qui décoiffe. Si tout le reste est de ce tonneau, le lecteur va se régaler !

  19. CECILE

    Voilà un style qui rappelle fortement quelqu’un! C’est réjouissant. Vivement la sortie en librairie !!

  20. Dominique

    je suis tombé sur ces extraits par hasard. Quel heureux hasard ! On se régale à l’avance ! C’est pour quand la suite ? J vais en parler autour de moi .

  21. Pierre

    Le milieu scolaire vu de l’intérieur ne manque pas d’attrait. Que se passe-t-il derrière les hauts murs ? L’auteur use de tout son talent pour nous donner envie d’en avoir plus. On a hâte de lire la suite !

  22. Samy

    Quelques extraits qui nous font revenir en enfance… dans la vue d’un adulte ! Bravo pour le style décalé et assumé, très plaisant à lire. On attendra sa sortie avec impatience !

  23. Ginassimo

    Un style original et dynamique, qui nous plonge d’emblée dans l’ambiance de cette mystérieuse école… La suite, vite vite vite !

  24. mrmustard

    Faut-il tuer les vieilles rombières à chignon qui ont les mains sur les hanches ? (et « la craquette en grève illimitée »). Et après tout, pourquoi pas ?
    Dans une école que l’on pourrait aisément appeler « La réunionnière » (celle-ci est pour les initiés), notre jeune gaillard, dont on devine qu’il n’est pas né de la dernière pluie et a plus d’une verge dans son sac, va se frotter aux joies du métier… On sent déjà, dans un style particulier où l’auteur traumatisé par certains chocs culturels assume pleinement sa filiation, l’odeur de la sueur des gamins dans le préau, des gobelets froids près de la machine à café, et des sex bombs que vont se dresser sur sa route tous azimuts… Et on attend évidemment la suite !
    Welcome, « San Dominico » !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Ray Monllor

Ray Monllor

Né dans le Bordelais, à Libourne en 1951, il est davantage attiré par les mots que par les auteurs classiques. A l’âge de onze ans, en cherchant Saint-Exupéry, il découvre par hasard un auteur qui le marquera à jamais : Frédéric Dard. Il lui donnera le goût de l’écriture. Tour à tour plongeur dans un grand restaurant, barman dans une discothèque et même chanteur de bal. Pendant deux années, il cherche sa voie. Puis, il décide de monter à Paris en 1974. Il participe à la naissance du premier gratuit sur la capitale ‘Paris Paname’, s’essaie au métier de banquier, joue le chroniqueur sportif pour une radio locale puis se décide enfin à travailler sérieusement. Après 40 ans de bons et loyaux services dont 37 à l’Education Nationale, il peut enfin aujourd’hui se consacrer pleinement à sa passion.