manguenga face

L’hypocrisie de l’homme (dans les filets de la justice française)

Ebook : 4.99 
Livre Broché : 21.90 

Cet ouvrage explique la vie d’un homme en détention, qui a eu à faire une remise en question sur ses actes. Il parle aussi de la vie carcérale dans la maison d’arrêt de Fresnes, de la souffrance que vivent et partagent les hommes en détention, et des actes des hommes, comme le personnel carcéral. Je voulais partager cette expérience écrite au quotidien avec ceux qui ont connu comme moi la vie carcérale, et donner à ceux qui n’ont pas connu cette vie une vision de la souffrance des hommes en détention.

 

L’amour est une souffrance et une source d’inspiration pour certaines personnes, ce fut le cas pour moi car il m’a conduit à écrire cet ouvrage, et à donner à l’homme que je suis la force d’espérer et de croire à la vie, à mes projets et à mes rêves. Nous vivons dans l’espoir d’une meilleure sortie, si nous devons mourir un jour ; voilà comment je vois ma sortie de détention dans cet ouvrage.

UGS : N/A Catégorie : Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Noté 4.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(1 avis client)

Détails du livre

Auteur

Version

,

ISBN Livre

ISBN Ebook

Format Livre

Les avis lecteurs

1 avis pour L’hypocrisie de l’homme (dans les filets de la justice française)

  1. Note 4 sur 5

    Ngoy mulunda

    A félicité du courage requis pour l’écriture, dans la vie carcérale.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Steev Manguenga

Steev Manguenga

Steev Manguenga est né le 6 mai 1980 à Brazzaville, Congolais par ses parents il a été adopté en 1985, suite à leur séparation. Il a vécu en République du Congo, pays d’origine de son père, puis en République démocratique du Congo, pays d'origine de ses deux mères (biologique et adoptive), ex-Zaïre qui était sous la dictature de Mobutu et a émigré en France le 5 juin 1992 avec ses parents, il y passe une partie de son enfance, plus tard il s’installe aux Etats-Unis, et revient en France. "L’amour est une souffrance et une source d’inspiration pour certaines personnes, ce fut le cas pour moi car il m’a conduit à écrire cet ouvrage, et à donner à l’homme que je suis la force d’espérer et de croire à la vie, à mes projets et à mes rêves. Nous vivons dans l’espoir d’une meilleure sortie, si nous devons mourir un jour ; voilà comment je vois ma sortie de détention dans cet ouvrage."