mes feux de la rampe-couv-face

Mes feux de la rampe

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 18.90 

À soixante-quatre ans, j’ai connu une vie, dans l’ensemble, triste, fade et terne. Ma vie n’a été illuminée parfois que par les feux de la rampe, qui m’ont mis dans la lumière comme comédien amateur.

J’ai voulu retrouver au plus près mes souvenirs de théâtre et aussi m’interroger un peu sur les expériences que j’ai eu la chance de vivre.

UGS : N/A Catégorie : Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

En 2003, je me suis remis à des activités théâtrales, que j’avais abandonnées depuis les années 80 ; lors des spectacles de fin d’année, l’expérience me remuait tellement que j’en composais à chaque fois des textes lyriques, d’inspiration proustienne et de style pseudo-proustien, voire peut-être infra-proustien. Mon ami M. Jean-Paul Morin, professeur d’histoire-géo, surtout paranoïaque autoproclamé, voire paranoïaque militant, donc souvent provocateur, m’a représenté qu’il voulait plutôt des faits, qu’il comprend mieux et qu’il affirme plus intéressants que les théories.

Une représentation théâtrale ne dure en général qu’une à deux heures. On ne montre pourtant au public que la brève conclusion d’une longue histoire, qui a pu s’étendre sur des mois ou des années, qui a vu la rencontre d’un metteur en scène et de comédiens vivants avec l’œuvre d’un auteur parfois mort depuis des siècles. Premier acteur de cette intéressante histoire, avant tous les autres, le personnage de théâtre ; il concentre en lui certaines caractéristiques humaines, comme l’hypocrisie ou un désir d’absolu, qui en font un Tartuffe ou un Hamlet… Le personnage n’est qu’une Belle au bois dormant qui sommeille entre les pages d’un livre où il existe en devenir sans encore exister.

En 2012, dans La guerre de Troie n’aura pas lieu, je faisais Demokos. Ce vieux poète troyen qui fantasmait tant sur la Grecque Hélène se retrouve face à elle. Hélène a tout ce qu’il n’est pas : jeune, femme, étrangère. Le vieux poète l’observe et prend d’elle, avec quelques siècles d’avance, une sorte de photographie… Je devais donc contempler l’interprète d’Hélène, âgée de moins de trente ans, en prime vêtue d’une robe rouge dos nu ; alors, je lui tournais autour en la contemplant sous tous les angles ; allais-je profiter de la situation pour me rincer l’œil, en une attitude ici conforme aux sentiments du personnage ?

Noté 4.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(1 avis client)

Détails du livre

Version

,

ISBN Ebook

Format Livre

ISBN Livre

Les avis lecteurs

1 avis pour Mes feux de la rampe

  1. Note 4 sur 5

    Jacqueline GUILLAUME

    À partir de son expérience de comédien amateur, S. Saltiel rédige avec humour et érudition un essai sur le théâtre qui aborde de façon originale les questions traditionnelles posées par l’art dramatique.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Serge Saltiel

Serge Saltiel

Mes parents ayant survécu à la barbarie nazie, je suis né en 1951. J’ai été prof de banlieue moyen, mais comédien amateur convenable. J’ai écrit sur mes différents vécus des centaines de pages, qui ne demandent qu’à se trouver un public, ce qui ferait de moi un auteur à la fois satisfaisant et satisfait.