operation-corail-couv-face
operation-corail-couv-dos

Opération Corail

Ebook : 9.90 
Livre Broché : 19.90 

Les trafiquants ont une imagination débordante pour faire passer la drogue à travers les frontières. Ils ont rempli toutes sortes de récipients, toutes les cavités possibles – allant des réservoirs des voitures, aux boîtes de conserve, en passant par les pneus par exemple. Ils ont utilisé le ventre des poissons et celui des hommes !

Ils ont utilisé la voie des airs, celle des mers et celle de la terre. Plus récemment ce sont les nouvelles technologies, par exemple les drones, qui ont pris le relais. Ils n’ont pas encore pensé à la transporter grâce aux qualités naturelles de certains animaux marins dont le squelette minéral peut servir de cachette.

Ils ont des chimistes qui transforment les drogues, inventent de nouvelles molécules plus dangereuses les unes que les autres. Ils n’ont pas encore pensé à utiliser la cuisine !

Ce livre n’a pas pour but de leur donner des idées. Ce livre de « policier-science-fiction » a pour but de faire connaître au plus grand nombre quel rôle peut jouer un animal marin découvert il y a plus de cent ans.

Le corail naturel a un rôle thérapeutique majeur ignoré du grand public. Il remplace l’os manquant. Mais il peut aussi devenir redoutable et porteur de mort s’il vient à tomber dans des mains malfaisantes.

À la fin du livre se trouvent des annexes exclusivement réservées aux scientifiques.

UGS : N/A Catégories : , , , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Comme son interlocuteur restait muet, ignorant la nouvelle pique, il poursuivit :

— Le carbonate de calcium est l’un de nos ancêtres car, si tu ne le sais pas, je te l’apprends, dit-il d’un ton sérieux cette fois-ci, toute vie a commencé dans la mer. C’est le constituant principal des coquillages. Ton expert n’avait donc pas tort. Mais il peut se tromper, car on le trouve aussi dans des roches calcaires. Toutefois, il peut avoir raison de nouveau car il est aussi particulièrement en abondance dans les roches sédimentaires et notamment dans les sédiments marins. Voilà pourquoi c’est peut-être un mollusque, et ce n’en est peut-être pas un. C’est peut-être une roche sédimentaire, et si le sédiment est d’origine marine, les sédiments doivent contenir des coquillages, donc c’est un coquillage. Mais si les sédiments sont d’origine terrestre, ce n’est pas un coquillage, c’est de la pierre dont on fait les pyramides ou les cathédrales. Tu me suis ?

— Tu me donnes le vertige. Écoute, je veux ton opinion ?

— Je n’en ai pas.

— Merci de ton aide précieuse, mon pote.

— J’ai dit que je n’avais pas d’opinion, mais je n’ai pas dit que je ne savais pas comment le savoir. Est-ce que tu saisis bien la nuance, monsieur le commissaire ?

La voix était redevenue rieuse.

— Je saisis, mais je ne vois pas comment.

— Écoute-moi bien, commissaire obtus.

— Écoute-moi bien, commissaire obtus.

Fourneau l’interrompit.

— Merci pour la haute estime dans laquelle tu me tiens ! Cela fait la troisième fois que tu me chambres. La prochaine, je viens te botter le cul, tout chimiste que tu es !

— OK, je te connais. N’oublie pas que tu es mon ami. Si tu dois me botter les fesses, fais-le avec des pantoufles.

Tous les deux éclatèrent de rire.

Détails du livre

Auteur

John Barott

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Ebook

9782368497876

ISBN Livre

978-2-36849-786-9

Format Livre

357 pages

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Opération Corail”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : John Barott

John Barott

Chirurgien orthopédiste, membre du G.E.M., l’écriture est son hobby. Il a troqué les outils du carabin pour ceux de l’écrivain. Ce n’est pas une lubie. Il écrit depuis l’âge de quinze ans, souvent de nuit, mais son métier ne lui permit pas de s’occuper de littérature avant d’atteindre l’âge de la jubilation. Nouvelles, poésie, romans policiers, romans historiques, il laisse vagabonder son imaginaire.