PAUL TOME 2
PAUL TOME 2 DOS

Paul -Le gris de Meknès -Tome 2

Ebook : 6.99 
Livre Broché : 12.90 

Paul, on connaît sa vie.
Un premier tome en a fait connaître la biographie. Mais il a encore besoin de dire des choses. L’inspiration ne lui manque pas. Il puise toujours dans son passé. Ce qu’il n’y trouve pas, il saura l’inventer ou l’imaginer.
« Les voyages forment la jeunesse ! » Fort de cette maxime, le quinquagénaire sait pourtant qu’elle pourrait ne plus lui être adaptée.
Il s’envole cependant pour la médina de Marrakech où il se rend pour écrire. Le riad qui l’abrite lui offre des surprises plus qu’à la hauteur de ses attentes.
Des moments apéritifs, où le vin de Meknès coule sans retenue, sont la source qui saura alimenter des pensées et un roman aux rebondissements inspirés.

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Paul a l’impression d’écrire toujours la même histoire, celle du roman de sa vie. Cependant, il avance, en étant plus précis dans ce qu’il décrit de lui et du monde qui l’entoure.

(Page 9)
Paul a choisi, comme ersatz de Dieu, les valeurs qui vont avec. Les a-t-il choisies ?

(Page 11
Paul est venu pour écrire. Il sait que, dans ce contexte, il trouvera le climat qui convient pour composer. Bien sûr, il détient déjà le sujet, le sens et la trame de son prochain roman. Il sait aussi jouer de lui-même et s’installer dans les meilleures conditions, celles propices à la création.
Pour ça, chaque ingrédient compte : le moment, le lieu, le soleil, l’absence de soleil, la dose de caféine… Il sait mettre son corps en état de capter tout ce qui est susceptible de l’inspirer pour traduire par l’écrit ce que ses émotions lui dictent.

(Page 34)
À son premier roman, une stupide chronologie lui avait autorisé quelques errances dans le propos. L’impression de ne faire que transcrire son propre code génétique, de par la limpidité de ce qu’il voulait exprimer, l’avait tenu de bout en bout. Inventer le liant du roman n’avait été qu’une formalité, malgré la douleur des sentiments évoqués. Pour le reste, dans une forte symbolique métaphorique, il avait trempé sa plume dans son propre sang avec l’intention de mettre toutes ses tripes à découvert, dans une pudeur très relative. Finalement, ça avait été facile.
(Page 35)
Paul doit se ressaisir. Il ne doit pas oublier son âge, ce qu’il peut s’autoriser. Il doit retourner dans son périmètre et renforcer ses barrières sociales, celles qu’il a ébranlées franchement pour tenter de redéfinir le champ de ses possibles. Il doit faire attention de ne pas sombrer régulièrement dans une perméabilité aux physiques jeunes. Ceux qu’il a connus lorsqu’il était en recherche de l’âme sœur, au même âge que ses conquêtes. Il pouvait s’autoriser à cette drague, sans complexe. Cette recherche ne souffrait pas d’incongruité sur ces terres-là. (Page 47)

4.17 sur 5 basé sur 6 votes client
(6 avis client)

Détails du livre

Auteur

Pierre Pijollet

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Ebook

97910 326 0729 9

Format Livre

113 pages

ISBN Livre

979 10 326 0230 0

Les avis lecteurs
4.17 sur 5

6 avis pour Paul -Le gris de Meknès -Tome 2

  1. 4 sur 5

    :

    Un voyage au cœur de Marrakech à travers le regard d’un homme tiraillé entre devoir, amour et passion en pleine crise de la cinquantaine. Style léger et envoûtant, on ne peut s’empêcher de ressentir de l’empathie pour ce personnage tourmenté qui agit pourtant d’une manière que l’on ne cautionne pas, chapeau Mr l’auteur !

  2. 4 sur 5

    :

    Récit de voyage ? Bien plus que cela….Un récit à support autobiographique, une introspection d’une grande acuité, que je qualifierai du néologisme « exérotique », tant il est vrai que l’exotisme ambiant est relevé d’une touche d’érotisme jamais envahissante, d’autant plus que l’auteur possède également le don de description de l’extérieur, ce qui n’est pas toujours évident dans les récits autoanalytiques !

  3. 5 sur 5

    :

    Plus qu’un roman !
    Une histoire délicieuse, romanesque, piquante, fraîche. Un strip-tease ( au sens figuré ), emprunte des mystères de la médina de Marrakech.
    Une plume qui s’envole sur le Haut Atlas.
    A lire sans modération, comme le rosé de Meknès

  4. 4 sur 5

    (client confirmé):

    Où s’arrête la réalité, où commence le fantasme ? Seul l’auteur pourrait le dire… mais est-ce vraiment important. Ce qui compte, c’est l’atmosphère qui se dégage de ce roman, le plaisir que l’on a à suivre Paul dans cette ville chère à mon coeur et les questions que la lecture nous amène à nous poser sur nous-même, sur nos choix de vie… C’est tendre et émouvant et on s’attache très vite à Paul, donc, à quand la suite ?

  5. 4 sur 5

    :

    Un réel plaisir à lecture de ce tome 2. Un voyage qui met tous les sens en éveil et permet d’accueillir avec humour et finesse des schémas de pensées, des choix, peu conventionnels.
    Prochaine destination ?

  6. 4 sur 5

    :

    Très beau voyage au coeur des nuits fraiches de la médina de Marrakech. Une histoire intime dans laquelle le voyage de Paul oscille entre contemplation et tourments personnels.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Pierre Pijollet

Pierre Pijollet

Né en 1961 à La Rochelle, Pierre Pijollet se trouve bien des points communs avec Paul, le personnage principal
de ses romans. Au point qu’on aurait pu admettre qu’il s’agisse d’ouvrages autobiographiques.
Trois
générations l’ont précédé dans le milieu de l’édition et de la librairie.
Une nature que lui-même décrit comme « un peu cossarde », l’aurait amené à suivre un parcours indolent. Alors
qu’il reste poussé par l’ambition, il est freiné par un caractère plus timoré, qui plombe ses envolées.
Ainsi, pour lutter contre la facilité, dont l’image sociale ne lui convient pas, il s’engage dans des activités qui obligent.
L’écriture notamment, lui a toujours procuré beaucoup de bienfaits.
Dans "Le Gris de Meknès",
son second roman, il laisse libre cours à la fulgurance créative
pour actionner, sans freins et avec jubilation, le curseur émotif de son lecteur.