PAUL L ANTECHRIST
PAUL L ANTECHRIST 2

Paul l’antéchrist et la dérive du christianisme

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 20.90 

Jésus a prévenu en Matthieu 13 : 24 à 42, qu’après son départ, alors qu’il aura transmis l’évangile que Dieu l’a chargé de porter aux hommes, un ennemi viendra, porteur d’un
enseignement apostat. La prédication de cet homme, nous dit Jésus, sera axée sur le rejet de l’autorité de Dieu, le mépris de Ses lois et du livre les contenant : La bible
hébraïque.
Tout se déroulera comme Jésus l’avait prédit. Près de quatre ans après son départ pour les cieux, un homme surgira, qui infiltrera la congrégation du Christ dirigée par
Pierre, pour, après en avoir saisi les thèmes de prédication, la quitter et s’en constituer l’adversaire farouche, en installant en Asie une église parallèle, contre la volonté de Dieu
exprimée en Actes 16 : 6. Cet homme ira jusqu’à brandir un évangile autre, antagonique à celui que Jésus a prêché. Informé de sa prédication sacrilège, l’église du Christ, par la voix de Jacques, frère de Jésus, le condamnera pour apostasie (Actes 21 : 21)
Malgré toutes les épîtres adressées aux croyants des nations par Pierre, Jacques, Jude et Jean Le Presbytre, le dénonçant comme antéchrist, rien n’y fera, son enseignement
sacrilège lui survivra.
UGS : N/A Catégories : , Étiquette : Auteur : .
Effacer

Détails du livre

Auteur

Jean-Jacques GEORGET

ISBN Ebook

979-10-326-0834-0

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

Format Livre

425 pages

ISBN Livre

9791032603352

Les avis lecteurs

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Paul l’antéchrist et la dérive du christianisme”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean-Jacques Georget

Jean-Jacques Georget

Né d’une mère chrétienne, j’ai grandi en baignant dans un univers catholique, commençant à m’intéresser à la Parole de Dieu dès l’âge de dix ans. Mes parents, me voyant toujours le nez dans la Bible, me présentaient comme « le prêtre » de la famille.

Mon intérêt pour Dieu allant grandissant, ma quête du savoir véritable m’a amené à traverser plusieurs courants religieux : judaïsme, christianisme, islam. Ma philosophie étant qu’il faut fréquenter les groupes spirituels, vivre en immersion dans chacun, pour en cerner véritablement la doctrine. Je me définis depuis près de trente ans comme le « frère des Enfants d’Abraham ».

Mon parcours personnel me permet d’affirmer ce qui suit : la foi en Dieu nous pousse à la connaissance de Dieu et de sa volonté, la connaissance à la méditation, la méditation à la compréhension, la compréhension à la tolérance, la tolérance à l’amour de notre prochain, et l’amour de notre prochain à la paix. La paix est donc le fruit de la plénitude de la connaissance et sa mise en pratique. Jean l’Ancien nous le précise dans sa première épître, chapitre 4, verset 8 : « Celui qui n’aime pas n’a pas appris à connaître Dieu, parce que Dieu est amour ». Et il complète au verset 20 du même chapitre en ces termes : « Si quelqu’un dit : "J’aime Dieu" et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? » (la Bible par Louis Segond).

Le cheminement préalablement cité consiste donc en des étapes nécessaires à la réparation. La connaissance du très haut est libératrice. Elle nous délivre de l’ignorance que certains penseurs utilisent pour installer les hommes dans la méchanceté. Il faut donc encourager les hommes (entendons par là les hommes et les femmes) à développer, par l’acquisition de la vraie connaissance, l’amour véritable. Non pas un savoir né de la philosophie des hommes, qui limite souvent notre amour, mais celui qui vient de Dieu, et qui l’ouvre entièrement aux autres.