passe-present-couv-face
passe-present-couv-dos

Un passé présent

Ebook : 6.99 
Livre Broché : 12.90 

Ce recueil de poèmes est pour moi un défi sur la vie et mes mots ont changé la mienne.

Laisser ma trace est presque aussi important que ma propre vie, écrire pour moi est un acte d’amour.

 Le but de mon livre n’est pas de raconter une histoire mais de rendre uniques tous ces sentiments douloureux ou délicieux que j’éprouve un peu, chaque jour ou d’avantage.

Vouloir partager mes émotions, mes peines, mes rires ou la nature, la danse et autres belles ou mauvaises choses de la vie , est une des plus belles façons,  à mon sens,  de laisser une empreinte à mon histoire et une belle preuve d’amour

c’est un petit pansement pour mon cœur et mon esprit.

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

A la mémoire d’une vie volée

  Toi Valentine, Léo, damien ou Sara ,

enfants assassinés, violés, torturés,
manipulés comme de vulgaires poupées,
créatures de dieu à l’innocence volée,
où ? pourquoi ? Une vie supprimée….
Des questions sans réponses à tout jamais .

C’est ton tour aujourd’hui jolie petite anaé
comme hier, Marie, Anna et Dorothée,
frappée encore et encore de l’innocence violée
ces massacres ne s’arrêteront ils donc jamais ?
Il est bien sur plus facile d’ôter la vie à ces enfants,
que de triompher des principes face aux innocents ?

Ces enfants portés par ces mères dans leurs entrailles,
mamans condamnées désormais à vivre vaille que vaille,
avec des pensées, des souvenirs, de l’incompréhension,
du jour au lendemain, un grand vide sans transition ….

Pour ces moments pénibles, les aider à les traverser,
à expliquer, s’exprimer et leur douleur, la partager,
car c’est toute une famille ensuite qui est endeuillée,
et comme ces mamies ou ces mamans , je suis révoltée,
de ce monde cruel où les fous ne sont pas tous enfermés .

Des petits anges sont partis
Loin , tout là-bas au paradis
Et leurs maisons à présent
C’est la haut, au firmament
Mais ce petit être innocent
Veut retrouver ses parents
Je le rassure en lui disant
Que pour toujours il sera présent
Dans leur coeur éternellement !

La fille du sud

 A l’aube où mes paupières sont à demi fermées,

Assise sur la terrasse et humant l’arôme d’un café

Je regarde ces stores et persiennes encore fermés,

Toutes ces voitures aux belles couleurs argentées

Il est encore très tôt, le jour timide, à peine levé,

Il règne un calme absolu sur cette ville endormie,

Une brise légère caresse tous ces trottoirs fatigués

En me rafraîchissant aussi le front; ce qui me ravit

J’entends les cris des grillons, la rosée baigne les fleurs

Les allées, les balcons, avec sa jolie couleur nacrée

Les mouettes rient, curieux cri, et la mer là-bas à l’infini

Tableau époustouflant me poussant à lui dire : merci !

La ville peu à peu se fait vie sous un ciel sans nuages,

Le soleil du Sud brille sur les tuiles roses des maisons,

Les bateaux rentrent au port sous le joyeux bavardage

Des goélands affamés plongeant sur leurs poissons

La Méditerranée turquoise et calme attend sagement

Les plongeurs dans ses vaguelettes chaudes, délicieuses

Se mêlant aux hirondelles de mer et une nuée d’enfants,

Jouant à faire gicler avec leurs pelles, l’eau mousseuse

Rien ne vaut les senteurs et les jolies couleurs provençales

Avec ses fruits odorants, ses palmiers et oliviers se dressant

Sous le soleil du sud, les mets gourmands, l’accent chantant,

Nul besoin d’aller ailleurs, j’irai toujours au pays des cigales

Comme tes fleurs qu’on ne fera jamais pousser ailleurs

L’humidité et le froid me glacent, j’ai besoin de ta chaleur

Le Sud, tu es loin de mes yeux, mais prés de mon coeur

Attend moi, entend moi, je n’irai nulle part d’ailleurs !

A mon petit-fils

 Dans mes larmes la vie écrit ce triste ouvrage

chaque silence et sanglot tournent mes pages
à travers mon regard et d’un sourire à cueillir
au creux de ma main mon destin vient mourir

Secrètement, une larme coule, non souhaitée

Mais elle est bien là, et je ne l’ai pas désiré .

Elle mouille ma joue et transporte en elle

ma grande détresse, elle est là bien réelle

un grand chagrin que je ne saurai te décrire.

venant du plus profond de mon coeur aboutir

sans que tu le saches, cachée au fond de moi

cette larme, fruit de mon amour pour toi .

 En pensée, j’imagine ton gazouillis volubile,

pour me sortir, de temps à autre de mon exil

Partout, j’en suis sure, tu me reconnaîtras

où que je sois, où que tu sois et là où tu iras

Autour de toi, je serai, tout ce que tu verras

ainsi mon coeur si fragile, tu le soulageras .

 Je voudrais juste que tu saches, mon ange

qu’il arrive parfois, que le bonheur dérange,

si un jour, devenu grand, tu frappes à ma porte,

je t’expliquerai le sens « d’une feuille morte »

quoi que tes parents décident , quoi que tu fasses

je serai toujours là pour toi, il faut que tu le saches

C’était hier

Cette sensation curieuse au fond de mon coeur

Souffrant, comme si je coulais au fond d’un océan

Perdus, mes sourires,  et mes rires ont cette peur

Grandissante de ne plus te revoir comme avant

Où es tu ? Où vis tu ? Que fais tu ? Dis moi …..

Parles tu de nous, de moi quelquefois ?

Tu vas bien là-bas où que tu sois ?

Des questions sans réponses, une nouvelle fois

Que penser de tout çà, je ne sais plus écrire

Trouver les mots pour exprimer ce que je ressens

Car ma vie a passé du rose au noir, alors que dire

Quand mon âme se perd dans ce futur présent

Par le vide de ton absence, comment ne pas penser

A ce jour,  quand déchirée, je t’ai regardé partir

Toi ! le fruit de mes entrailles, comment t’oublier ?

Non décidément, de toute ma vie je n’ai connu pire

Tu m’as laissé seule, et face à ce grand désespoir

Je n’existe plus , ne vis plus, je survis simplement

Et même si je pleure tous les jours, tous les soirs

Je fais un rêve, c’est celui de te revoir comme avant

Je te pardonne…….

 Ce soir, avant que demain ne vienne

Que l’angoisse ou la mort me prennent

Ce soir, comme si c’était mon dernier pas

Ce soir, par la pensée j’avancerai vers toi…

Sans attendre un seul instant,

Que le vent dérive et m’emmène,

Pour s’emparer de bons moments

Et continuer le parcours sereine

Si un jour tu as besoin de moi

Peu importe l’heure qu’il sera

Peu importe le temps qu’il fera

Je serais toujours là pour toi….

Très souvent je me met à penser

Attendant un petit signe, un appel
Aujourd’hui, je suis lasse de continuer

D’espérer et je ne remercie pas le ciel

Pour toi, j’ai accepté de faire une place
Dans ma vie et surtout dans mon coeur

Inconditionnellement, pour le meilleur

L’enfant que tu étais, oubliant mes peurs

Parce qu’il me reste très peu de temps

Parce qu’il me reste beaucoup d’amour

Parce que je ne t’attendrai pas longtemps

Parce que je n’espérerai plus ton retour

Ton absence est une ombre projetée

Les jours et les nuits devant ma porte

C’est un dialogue suspendu, accroché

Aux souvenirs heureux en quelque sorte

Je t’écris pour te dire

Je t’écris, ce soir, tout simplement, pour te dire
qu’ici, à la maison, rien n’a bougé, rien n’a changé,
il manque tout simplement tes rires et tes sourires,
ce vide immense, ce silence que tu as laissé !

Je suis perdue, tout est si grand pour moi
et si triste ! J’ai du mal à trouver ma place
et comme tu n’es plus là, il y a moins de toi
tu me manques tant, il faut que tu le saches

Aujourd’hui, je ne m’explique toujours pas
pourquoi et comment tout cela est arrivé
Mon chagrin immense causé par tous ces éclats
Toutes ces histoires insensées qui m’ont blessé

J’ai entendu dire que tu étais bien là-bas,
que tu grandissais, tu babillais, et tu marchais …..
Malgré ton absence, je suis donc rassurée,
je t’aime et pense à toi même si tu n’es pas là

Si un jour, le calme revenait, la tempête apaisée,
je savourerai ce moment tellement attendu,
dans mes bras, l’arc-en-ciel, je te le montrerai
mon coeur fragile, c’est promis, ne souffrira plus !

Pour l’amour du Tango…….

Avec le tango, on oublie ce que l’on est,
il nous amène ailleurs, dans un autre monde,
nous transporte dans le temps mouvementé,
saccadé, chaloupé, et de joies , nous inonde !

Deux corps se mouvant, étroitement enlacés,
écrivent sur la piste de la pointe de leurs pieds,
une histoire, un poème bien à eux, pour graver
des rêves à l’infini partagés à tout jamais !

Les yeux dans les yeux, un homme, une femme,
emportés par la musique exécutent des gammes
avec leurs jambes, leurs bras, ivres de cette liberté,
des notes rouge passion, couleur de leur complicité !

Ô délicieuse tentation de ce moment privilégié,
où se mêlent euphorie, soumission et ivresse,
leurs pas cadencés, languissants, et apaisé,
âme enroulée sur une vague enchanteresse !

Face au grand mystère de cette danse sublimée
mon coeur basculé dans ses abysses profondes,
le nom que l’on te donne, le tango renversé,
tu es riche en souvenirs devant tant de beauté !

Les soirs d’été à Paris

 A Paris, les soirs d’été, la ville éclairée est bruyante, vivante

Les terrasses pleines croulent sous une chaleur étouffante
Les réverbères au bord de la seine éclairent les promeneurs
Flânant avec nonchalance et humant quelques senteurs
De tilleuls ou de gazons tondus, loin de leurs banlieues
Et l’on entend les échos de leurs rires grisants et joyeux !

A Paris, les soirs d’été, sur les trottoirs encore tièdes
Ignorant les passants et le va et vient des barmaids
Fourmillent les kiosques et les croqueurs de portraits,
Traçant les ébauches de leurs visages déformés
Pour ses beaux monuments se dressant fièrement
Et ses grandes avenues, Ô Paris ! on l’aime infiniment !

A paris, les soirs d’été, la Dame de fer bienveillante surveille
Sa Cathédrale, son Sacré coeur et autres trésors confondus
Elle revêt ses belles couleurs de la nuit qui nous émerveillent
Puis comme par magie, soudain, la vie à Paris est suspendue
Les touristes ankylosés d’avoir tant déambulé, mais éblouis,
Par les splendeurs de Paris la belle et ses histoires enfouies !

On ne peut pas oublier Paris surtout les soirs d’été
Cette capitale de la vie, de l’amour, et de la gaieté
Paris si riche en cultures et musiques de variété
Ville de souvenirs dans nos coeurs à tout jamais !

4.89 sur 5 basé sur 19 votes client
(19 avis client)

Détails du livre

Auteur

Brigitte Pageot

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Ebook

979-10-326-0505-9

ISBN Livre

979-10-326-0006-1

Format Livre

115 pages

Les avis lecteurs
4.89 sur 5

19 avis pour Un passé présent

  1. 5 sur 5

    :

    très joli voyage à travers des mots simples plein d émotions

  2. 5 sur 5

    :

    Juste , qu’il me tarde de savourer .Brigitte , une étoile magique , sur un chemin de vie .
    Mon souhait le plus cher , beaucoup de lectrices (eurs ) se plonger dans l’immensité de son cœur .

  3. 4 sur 5

    :

    Bonjour,

    je suis contente pour vous pour la réalisation de votre livre et les émotions transmises par un vécu

  4. 5 sur 5

    :

    Je vous remercie tous de vos gentils commentaires !
    Amicalement vôtre

  5. 5 sur 5

    :

    Beaucoup d’émotions à te lire, bravo pour ces mots si joliment écrits.

  6. 5 sur 5

    :

    Tres pertinent et un sujet frais,traite avec ouverture et sincerite.
    L’ecriture est spontanee et vive,sans rigidite. Le vecu est authentique et intense comme son Auteur.

  7. 5 sur 5

    :

    Ma Dame au Très Grand Coeur, ce que j’ai pu lire est vraiment très beau.
    Digne de toi ! Il me tarde simplement que ce livre sorte pour en faire profiter mon épouse.

    Merci de nous donner un plaisir si grand !!
    Tendres pensées ma D… au T… G…. C….

  8. 5 sur 5

    :

    Merci à Toi pour ces extraits du livre
    de ce que j’ai pu en lire – beaucoup d’émotion
    Récits et moments de vie magnifiquement bien écrits
    Merci – j’attends avec impatience la sortie du livre
    Sublime comme Toi

  9. 5 sur 5

    :

    Bonjour Madame de Cœur ou plume d’or j’ai passé un très bon moment a lire tes extraits de ton livre et je trouve cela MAGNIFIQUEMENT bien écrits tu sais ton livre va faire un carton j’attends avec impatience la sortie de ce livre qui comme TOI sera SUBLIME …………..
    J’aimerai que tu me le DEDICACE si c’est possible merci pour ce très agréable moment de lecture
    Amitiés Très Sincères…………Robert

  10. 5 sur 5

    :

    ce livre est magnifique ,et j attends vite de le lire en entier, et voir même un suivant, car cet la triste réalité de ces années impossible a garder sur le cœur bravo a Madame de cœur de nous l offrir public ,, cela doit être dur, mais nous avons besoin de ces histoires vrais pour faire avancer les nôtres encore cacher ,, merci amitiés Linda

  11. 5 sur 5

    :

    Bravo à toi dame de coeur et je salut remarquablement de faire une mise à nu sur toi, ta vérité de ton vécu ; affronter, subir, regarder en tout cela avec grand recul ta vision présent bâtit d’un passé sur le monde.
    Dans tes extraits l’on décele cette véracité de vivre chaque fait et acte concret qui sont plein de sens remplit d’émotion ; l’on sent que c’est passionné. Hâte d’en découvrir la totalité et d’autant plus sur toi. Encore bravo à toi mon amie, que ton livre atteint sa destiné et d’apporter à chacun de nous de tous.

  12. 5 sur 5

    :

    comme le vent tu es venue caresser les mots tout en douceur mais avec la force et l’amour d’une mère, d’une femme .Ces quelques extraits que j’ai lu son super ,il nous parle d’un passé bien présent pour toi ce qui conditionne ton futur
    merci pour cet ouvrage qui je le souhaite en amènera d’autre
    ton amis René

  13. 5 sur 5

    :

    Vivement la sortie de ce recueil de poème pour lire la suite de ses mots remplis d’amour.

  14. 5 sur 5

    :

    Merci, vos poèmes me renvoient beaucoup d’Amour,m’enveloppent, en me donnant espoir d’aimer plus fort comme s’il pouvait m’aider à me réparer, ouvre une belle fenêtre de lumière au centre de mon cœur. Vos écrits me ravissent, me charment et j’ai gratitude envers le message d’amour que vous transmettez.

  15. 5 sur 5

    :

    Vos poémes sont magnifique, mais je ressens,une certaine ,tristesse, qui me fait mal , Pourtant je vous aime beaucoup,Et vous semblez « Heureuse » Mais j’ai l’impressions que votre si belle ils manque a votre vie , Je vous ressens ,comme moi, d’une grande sensibilités? et je reconnais ,que bien souvent ,cela gache la vie? Je vous demande d’excusez ,ma non Vision, ou si faible Mais je comprend que pour vous, seule ,la Plume peut vous aider? Oui L’attente ? je connais ,tout cela et comprend votre désarrois, , car je le vie ,chaque jours Merci a vous Bibi, je vous aime beaucoup, et suis a vos cotés Simone

  16. 5 sur 5

    :

    Avis de 5 étoile

  17. 5 sur 5

    :

    Je vous envois ,un avis de 5 étoiles ,si je pouvais plu ,je le Ferais Car j’aime beaucoup BIBI La Plume Simone

  18. 4 sur 5

    :

    je suis très etonnée de lire ces jolies phrases dont on ressent la tristesse mais aussi l espoir
    très beau style
    bravo pour cet exercice

    bravo à toi brigitte pour le partage du livre de ta vie

  19. 5 sur 5

    :

    Un premier ouvrage prometteur ! Le « passé présent » est un doux voyage à travers le temps où l’auteur nous fait partager ses émotions. Un style délicat, des mots simples, ce recueil de poèmes est un hymne à la vie !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Brigitte Pageot

Brigitte Pageot

Une enfance heureuse et paisible sous les tropiques, puis un événement tragique (le décès de la mère à l'adolescence) qui bouleverse le destin de cette jeune fille de 16 ans et la propulse très tôt dans le monde des adultes. Responsabilité précoce pour cette petite fille à la fois espiègle et rêveuse, qui se cachait pour griffonner sur ses cahiers , avec ses mots bien à elle pour raconter ses petites journées . De l’amour pour la musique et surtout pour la danse qu’elle a pratiqué durant des années, jeune retraitée à 62 ans, elle a choisi enfin d’écrire et d’exprimer sa passion pour l’écriture . Une envie, un besoin, voire une thérapie , voilà à quoi elle occupe ses journées passant bien trop vite à son goût. Une grande sensibilité à fleur de peau, latente, qui ne demande qu'à s'exprimer, qui se révèle et se dévoile enfin, à la naissance du petit fils tant aimé, tant désiré. Chagrin, tristesse, joie, bonheur, tant d émotions intenses que seule sa plume généreuse et remplie d’amour, la libère enfin et l’apaise. Elle n’a qu’un seul but : faire vivre ses écrits et non pas vivre de ses écrits. Tous ses souvenirs modestes prouvent à quel point sa vie a été, est et sera encore palpitante de joies ou de tristesses. Ce qui importe à ses yeux c’est de partager en toute simplicité le livre de sa vie.