Un-simple-dysfonctionnement_couv

Un simple dysfonctionnement

Ebook : 9.99 
Livre Broché : 19.90 

Cette histoire est réelle puisqu’elle est mienne. Victime d’accusations mensongères et fantaisistes dans « l’Affaire du Gambrinus », la case prison durera cinq longues années dans des conditions qu’on ne souhaiterait pas à son pire ennemi. Mon seul crime aura été de lutter, de clamer mon innocence. La famille, mes Proches, Roland Agret et d’autres personnalités vont créer un comité de soutien. Il n’y aura pas d’erreur judiciaire mais un simple dysfonctionnement selon le Procureur général qui me l’écrira dans une grosse accompagnée d’un chèque d’indemnisation d’un montant dérisoire. Ce récit est publié en hommage à Solange mon épouse, à Bruno ainsi qu’à mon Grand-Père Thomaso.

UGS : N/A Catégories : , Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Alors qu’il est encore en l’air, un soldat allemand ouvre le feu.

Cette rafale de mitraillette l’atteindra aux mollets.

Il atterrira dans des buissons, qui le blesseront encore plus.

Rapidement récupéré par l’occupant, il sera conduit à la Kommandantur

Ses lunettes, aux verres très épais, font loupes. Ses yeux paraissent énormes, disproportionnés avec son visage. Il n’a pas un regard sévère, mais plutôt méchant, très méchant.

Je devine, en le fixant, une certaine cruauté (en tout cas, à mon égard).

À la surprise générale, il m’inculpe aussitôt d’assassinat !

Pour moi, c’est comme si on venait de m’assommer !

Il y a deux prisonniers, enchaînés ensemble, au milieu du bus, sur le côté gauche du car, c’est nous. Sur le côté droit, devant et derrière, huit matons et plus de quarante places de libres, puisqu’on n’est que deux détenus !

En sortant de l’enceinte de Fresnes (que je ne reverrai plus, mais je ne le sais pas encore), deux motards passent devant et, pour fermer la route, un petit bus du GIGN, avec une douzaine d’hommes cagoulés, nous suit.

Enfin arrive une des pièces maîtresses de l’accusation, la « Confis ».

Quand elle pénètre dans la salle d’audience, c’est une caricature.

Il n’y a plus un bruit dans la salle. « Shirley » a pris presque vingt ans de plus et de vulgarité.

Ses cheveux sont plus ébouriffés que coiffés.

La « peinture » épaisse qui recouvre son visage ferait frémir un Indien sur le sentier de la guerre ! C’est surtout autour des yeux que c’est impressionnant.

Fagotée comme une habituée de Pigalle, ses fins talons aiguilles résonnent dans le prétoire.

 

Noté 4.00 sur 5 basé sur 3 notations client
(3 avis client)

Détails du livre

Auteur

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Format Livre

Les avis lecteurs

3 avis pour Un simple dysfonctionnement

  1. Note 2 sur 5

    de la cruz

    « un simple dysfonctionnement » à travers l’histoire d’un Homme qui n’aura d’autres raisons que de fonctionner pour vivre..une œuvre qui nous transporte dans les méandres du poids familial, dans tout ce qu’on appelle transmissions intergénérationnelles.
    Une resilience sans faille, la souffrance et l’hommage…tout simplement magnifique ( 5 etoiles car je ne peux pas les mettre sur le vote!!)

  2. Note 5 sur 5

    Jacques Manach

    Une histoire poignante, émouvante qui ne peut que nous toucher. Quand on ouvre ce livre, on n’a qu’une envie tourner la page pour connaitre la suite. C’est très beau, c’est à lire. Parfois c’est dur mais c’est réel!

  3. Note 5 sur 5

    Gilles Delbard

    Beaucoup de dérision dans ce livre très émouvant. Il est magnifiquement écrit. Le pouvoir de certaines personnes sur les Autres est une fois de plus démontrée. Dans cette autobiographie l’Auteur se met totalement à nu. On vibre avec lui en vivant sa résilience et sa souffrance. Tel le Phénix il renait chaques fois de ses cendres. Merci.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Hugues Manao

Hugues Manao

Hugues Manao est né dans le Var, à Hyères. Victime d'une erreur judiciaire, il est mis en détention durant cinq longues années, avant d'être innocenté. Son parcours injuste et chaotique lui fera connaître un monde parallèle, celui où la parole se fait respecter à coups de calibres.