Lacave-Laplange_couv
Lacave-Laplange_couv2

Une famille gasconne sous la Révolution et la monarchie de Juillet- Suivi de chance et destin

Ebook : 7.99 
Livre Broché : 16.90 

Nous ne savons rien, ou très peu, de nos ancêtres. C’est pour cela que, ayant découvert par bonheur d’où je viens, j’ai voulu vous faire découvrir jusqu’où peut remonter le passé. Eh bien, parfois cela va fort loin ! Nous irons au début du millénaire, peut-être même avant si l’on considère que les légendes existent.

En remontant à nos jours, nous partagerons ensemble une humble vie, certes, mais pour le moins atypique. Nous allons retracer le parcours d’une courte vie bien sûr, mais à la fois si bien remplie, et surtout comprendre que, dans toutes les circonstances de la vie, il ne faut jamais s’avouer vaincu.

Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Voici mon parcours de vie propre,

et c’est l’un des derniers Lacave-Laplagne-Barris

qui vous conte cette histoire.

Eh oui, c’est toujours aussi long,

mais vous vous y êtes faits maintenant !

2)

À 16 h 30, nous goûtions. Alignés dehors, en short, été comme hiver, bras croisés sur la poitrine, nous attendions en silence la distribution du goûter. M. Labat, le préfet de discipline, sa lanière de cuir à la main prête à claquer, faisait respecter l’ordre dans les rangs. Nous ne portions pas d’uniformes mais des shorts, éléments vestimentaires simples mais qui cependant reflétaient les origines sociales de nos parents. Il y avait de « beaux » shorts et de « pauvres » shorts. Je vécus les mollets nus tous les jours de l’année par tous temps pendant deux ans. Puis les parents d’élèves protestèrent contre cette mesure sévère et inutile. Paradoxalement, ils ne jugèrent pas bon de s’élever contre les châtiments corporels…

3)

Le lendemain, avec mon baluchon, je pris un bus qui me déposa place de Jaude à Clermont-Ferrand. Je ne connaissais pas du tout cette ville où, finalement, je n’étais allé que pour postuler chez Michelin. J’entrai dans un bar, commandai un café. Je buvais mon petit noir quand un grand Noir vint me parler. Au fil de la conversation, il m’apprit qu’il était cuistot au Frantel, un hôtel-restaurant réputé où descendaient les grands pontes. Puis, passant du coq à l’âne, il me dit :

« Elles me plaisent, tes godasses, tu les vends ? »

4)

Je fis quelques tours, tout à mon plaisir de l’instant, sans me douter le moins du monde qu’un accident terrible allait mettre un terme définitif à ma passion pour le pilotage. Une défaillance technique fut à l’origine du drame : l’arbre arrière a glissé sur ses logements et entraîné le karting en dérapage… à 110 km/h. De par son caractère mécanique, l’accident était inévitable, presque prévisible… Parfois, je me dis que si j’avais été plus vigilant… mais cela ne sert à rien. Équipé comme je l’étais, avec casque, minerve et pare-côtes, j’aurais pu m’en sortir avec quelques hématomes et peut-être une cheville cassée, s’il n’y avait pas eu la benne… Cette benne à ordures sous laquelle j’ai fini ma course folle, la tête enfoncée dans les épaules…

 

4.2 sur 5 basé sur 10 votes client
(10 avis client)

Détails du livre

Auteur

Pierre Lacave-Laplagne-Barris

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Livre

979-10-326-0046-7

Format Livre

150 pages

ISBN Ebook

979-10-326-0545-5

Les avis lecteurs
4.2 sur 5

10 avis pour Une famille gasconne sous la Révolution et la monarchie de Juillet- Suivi de chance et destin

  1. 5 sur 5

    :

    Oh quel travail, et puis un jolie petite histoire.

  2. 2 sur 5

    :

    Cela a du prendre du temps ! que de volonté.

  3. 3 sur 5

    :

    L’histoire est riche et captivante, on ne s’ennuie pas!

  4. 5 sur 5

    :

    Pierre,
    quelle volonté … continu !

  5. 5 sur 5

    :

    Quelle volonté félicitation ! ta sœur.Si papa était toujours parmi nous, il serait fier de toi.

  6. 4 sur 5

    :

    Quel travail d’avoir fait toutes ces recherches sur ta généalogie,papa,c’est formidable ce que tu as fait,je te félicite .

  7. 4 sur 5

    :

    Je vous félicite sincèrement pour la volonté et la patience qui vous a fallu dans votre recherche généalogique. J’ai grandement apprécié l’histoire passionnante de votre vie. Votre livre m’a tenue en haleine du début a la fin. bien amicalement .

  8. 4 sur 5

    :

    Généalogie excellente malgré, quelques imperfections mais intéressante. Un sacré et difficile parcours de vie de plus émouvant. BRAVO! Tu est le nouveau Historien de la Famille!

  9. 5 sur 5

    :

    Bonjour voisins du Grau du Roi. Comme promis, me voici sur le site de votre livre. Effectivement, une belle histoire…que de travail ! Nous sommes ravis d’avoir fait votre connaissance. Famille fort sympathique que nous espérons revoir…qui c’est !!!!!! Nous louons toujours au même endroit au cas où …… Amitiés. Christiane et Alain PORTIER (Les lyonnais)

  10. 5 sur 5

    :

    Magnifique travail, histoire émouvante et belle malgré tout, une véritable leçon de courage digne d’un Gascon qui confirme « que dans toutes les circonstances de la vie, il ne faut jamais s’avouer vaincu ». Bravo et merci pour ce livre passionnant.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Pierre Lacave-Laplagne-Barris

Pierre Lacave-Laplagne-Barris

Né en 1957 dans le pays nantais, l’auteur n’a pas commencé sa vie d’une façon bien agréable. Il suivit sa nouvelle famille dans le sud de la France. Il fréquenta des écoles publiques mais aussi privées. Il devait, et pour longtemps, intégrer l’armée, mais ses études ne furent pas extraordinaires et il devint plutôt autodidacte, tout au moins par ses écrits.