maria_schalckens-une_femme_ordinaire-web-couv-face
Une-femme-ordinaire-4eme-couv

Une femme ordinaire

Ebook : 6.99 
Livre Broché : 16.90 

Roman autobiographique dans lequel l’auteure nous livre ses souvenirs d’enfance, son arrivée en France à l’âge de 4 ans et ses vacances régulières en Espagne dans la famille, ses premiers amours, ses joies et ses peines…

UGS : N/A Catégorie : Étiquettes : , Auteur : .
Effacer
Extraits du livre

Extraits du livre

Roman autobiographique dans lequel l’auteure nous livre ses souvenirs d’enfance, son arrivée en France à l’âge de 4 ans et ses vacances régulières en Espagne dans la famille, ses premiers amours, ses joies et ses peines…
Le récit est ponctué d’anecdotes amusantes que ce soit en France où en Espagne et elle nous plonge dans la vie d’une famille d’immigrés espagnols en France dans les années 50 et 60. C’est comme un film qui se déroule sous nos yeux, un film vu avec ses yeux d’enfant et de merveilleux souvenirs gravés à jamais dans sa mémoire.
A travers ce livre, l’auteure a voulu rendre hommage à ses parents aujourd’hui décédés.

5 sur 5 basé sur 11 votes client
(20 avis client)

Détails du livre

Poids 0.200 kg
Auteur

Maria Schalckens

Version

Ebook Téléchargeable, Livre Papier

ISBN Livre

978-2-36849-107-2

ISBN Ebook

978-2-36849-055-6

Format Livre

129 pages

Les avis lecteurs
5 sur 5

20 avis pour Une femme ordinaire

  1. :

    Biographie très touchante, l’auteur nous emmène dans ses souvenirs en France et en Espagne et on s’y plonge à corps perdu.
    Très bon livre que je recommande à toutes personnes.

  2. :

    J’ai vraiment beaucoup aimer cet autobiographie pleine de tendresse cette petite fille est vraiment très attachante courageuse tenace ces descriptions de son pays nous le montre sous un jour réel son amour pour sa famille me touche beaucoup je trouve cette femme pas ordinaire du tout le reste de sa vie nous le démontre. Félicitations maria continuée vous lire est un réel plaisir.

  3. :

    Que cette autobiographie est touchante … tantôt triste, tantôt amusante, l’auteure nous transporte dans les années 60 à Paris et à Valencia en Espagne et c’est un pur régal pour le lecteur.
    Anecdotes, histoires vécues, on est émerveillé par le style simple de l’auteure et on en redemande,
    à lire sans modération.

  4. :

    J’achève une femme ordinaire alors que nous décollons de l’aéroport de valencia après un séjour rapide et inattendu. L’abuela est décédée. C’était le moment idéal pour moi de me plonger dans votre histoire. Le récit est émouvant et sans futilités. Vous vous livrez au lecteur avec une telle facilité que j’en suis admirative. Cette petite fille déracinée sans trop savoir pourquoi qui décide de s’intégrer dans un pays à la langue et culture différentes. D’un caractère bien trempé elle trouve sa place dans ce pays d’accueil et mène sa vie selon ses rencontres, envies … sans jamais se laisser impressionner par les dictats de la société ni oublier son village pour devenir une femme admirable

  5. :

    Récit passionnant que l’autobiographie de cette femme d’origine espagnole;on navigue entre l’espagne et la france au gré des peripeties de sa vie…
    c’est aussi un tableau des années 60 avec plein de petites anecdotes toutes plus interessantes les unes que les autres;
    Un style simple ,vivant,avec plein d’emotion et d’humour, qui se lit d’une traite.
    On ferme le livre en ayant le regret de ne pas continuer à partager la vie de cette femme pas si ordinaire que celà.

  6. :

    Très bon livre à mettre entre toutes les mains…se lit d’une traite, avec un voyage dans le temps, les années 6O et un voyage en espagne, qui donne envie d’aller découvrir le petit village de son enfance….

  7. :

    Bonjour Maria ! Tout d’abord félicitations pour votre ouvrage.
    Puis-je vous demander votre avis : Vous avez écrit une autobiographie et je vois qu’il se nomme « roman autobiographique » Dans quel cas une autobiographie peut se nommer « roman autobiographique » ?
    J’ai lu qu’une autobiographie romancée se compose d’événements vécus par l’auteur(e) mais également de fiction, quant au roman autobiographique, l’auteur(e) s’inspire de sa vie en utilisant un personnage imaginaire comme personnage principal. Est-ce exact ?
    Le fait de marquer « roman » ou « romancée » sur ou à l’intérieur de l’ouvrage, peut-il protéger l’auteur(e) contre toutes poursuites et procédures judiciaires pour diffamation ?
    Je précise que mes questions ne sont pas des remarques concernant votre livre, mais ces réponses me seraient d’une grande aide pour mon autobiographie ! D’avance, Merci !
    Amitié.

  8. :

    On suit avec un grand plaisir de lecture, la vie de cette petite fille, d’abord en Espagne, puis à paris;
    on grandit avec elle et on partage ses joies, ses peines, ses amours et ses chamboulements de vie

  9. :

    Je viens de commencer et terminer le livre de Maria Schalckens « une femme ordinaire » et je dois dire que ces pages m’ont profondèment émue. Maria nous fait partager sa vie avec des mots plein d’émotions. J’avais vraiment l’impression d’être avec cette petite fille qui se trouve déracinée à l’âge de 4 ans et j’aurais beaucoup aimé la prendre par la main pour lui faire partager mon enfance à moi (entièrement française). J’étais avec elle aussi dans la découverte des années 60 (je pense que nous avons à peu près le même âge) et je dis « chapeau » à cette jeune femme qui n’a pas baissé les bras et qui a mené une vie pas du tout ordinaire, passionnante au contraire ! J’aimerai lui dire « bravo » pour son courage et son parcours. Je souhaite de tout coeur que ce livre magnifique soit lu par de nombreux lecteurs et qu’il vous donne envie de lire tous ses autres ouvrages. J’en ai déjà lu 3 et je dois dire que je n’ai été déçue par aucun. Maria nous entraîne avec elle et nous n’avons qu’une envie c’est de lui demander de continuer à nous faire rêver ! Bravo encore !

  10. 5 sur 5

    :

    Pas si ordinaire qu’elle veut bien se proclamer cette femme là. Derrière le masque de « Marie-Carmen », je ne peux m’empêcher de voir Carmen pointer son nez.
    Elle finit par manger le morceau, mais derrière le bouclier un peu lointain de Périclès. Trop proches Bizet et Mérimée ? Il est vrai que c’était pour la femme s’avancer un peu plus à découvert et que la priorité est ici donnée à Maricarmen, la fille de Carmen et de Benjamin. Elle qui désire plus que tout exprimer son amour et son admiration pour ses parents, revivre, souvent pour notre régal, ses émotions de petite enfant que ce soit dans l’atelier de sa mère, dans le lavoir de l’impasse de Trois Sœur ou dans celui de Manises, mais aussi et surtout affirmer sa détermination à vivre.
    Alors oui c’est plutôt la Raimunda de Volver qui pointe son nez et c’est tant mieux, laissons un moment Carmen et son destin tragique à Bizet, après tout la vie vaut mieux que la mort et c’est bien pour la vie que Benjamin se battait en se battant pour la liberté, n’en déplaise à la vielle Carla.

  11. 5 sur 5

    :

    Bonjour Maria,

    Je viens de terminer ce livre touchant sur votre vie. J’adore votre écriture. L’histoire nous emporte et on oublie tout le reste…J’ai l’impression de me rapprocher de vous, et de faire parti de vos amis à présent, grâce à ces confidences sur vous et vos proches…
    Tout est sincère dans vos écrits, et c’est bien cela qu’on aime..
    Merci de m’avoir offert cette évasion ; si je passe en Espagne, je ferai très certainement un détour par Manises..
    Vivement la publication du prochain livre..

    Bertrand.

  12. 5 sur 5

    :

    une plongée dans les années 60 et dans la vie d’immigrés espagnols à paris dans le 11eme arrondissement en parallèle. Livre très touchant qui donne envie de passer par Manises

  13. 5 sur 5

    :

    Avec cette autobiographie touchante, l’auteure nous entraîne dans son sillage et nous nous prenons toutes pour des femmes ordinaires, quoi que… Que de souffrances, de moments poignants et sincères, quelle bel exemple de courage !
    Le lecteur se laisse emporter dans son histoire et nous terminons le livre beaucoup trop tôt. Maria Schalckens aime son pays, sans aucun doute, mais elle aime aussi son pays d’adoption, là où elle s’est reconstruite.Encore bravo à cette auteure !

  14. 5 sur 5

    :

    Il faudrait pouvoir lire des livres comme celui-ci plus souvent… tendresse émotion, belle palette de personnages tantôt tristes et touchants, tantôt amusants… Jolies anecdotes qui nous donnent envie de visiter ce petit village espagnol. L’auteure nous emmène avec beaucoup de tendresse sur ses terres, sans pour autant renier la terre qui l’a accueillie… Tout simplement simple et grandiose à la fois, bravo !

  15. 5 sur 5

    :

    Bonjour,
    Je viens de terminer ce magnifique livre.
    J’ai trouvé ce très intéressant et très instructif sur la vie d’une personne ayant tout quitté pour venir en France.
    Ce livre m’a touché quand aux épreuves qu’elle a rencontré tout au long de sa vie.
    Mais j’ai aussi trouvé les passages sur les vacances en Espagne très festifs et donnant envie de découvrir cette ville de Manises.
    Une suite sur la vie avec son mari et son fils serait sans doute tout aussi passionnante que cette première partie.
    Vivement la publication d’un prochain livre…

  16. 5 sur 5

    :

    Merci et félicitations Maria pour la qualité et la sincérité de cette autobiographie d’une femme courageuse, qui m’a enchantée.
    La citation de Périclès est justifiée.
    Amitiés,

    Andrée

  17. 5 sur 5

    :

    Une autre facette de cette auteure, beaucoup plus intime… J’ai adoré la connaître mieux à travers ce bouquin et je n’ai pas été déçu. Sensibilité, sincérité et cette façon si particulière de narrer son histoire, sa vie, très touchant, bravo Maria…

  18. 5 sur 5

    :

    Que ce livre est touchant, écrit avec simplicité, pudeur et avec beaucoup d’amour. Cela m’a fait plaisir de me plonger dans cette famille d’immigrés espagnols pour qui la vie n’aura pas été si simple. Merveilleuse autobiographie qui donne envie de mieux connaître cette auteure…

  19. 5 sur 5

    :

    Belle et émouvante histoire avec des personnages à la fois simples et si courageux.
    J’ai été très touché par cette histoire, merci à vous.

  20. 5 sur 5

    :

    Encore une magnifique histoire, à part que celle-ci est l’histoire de votre vie… J’ai adoré vous découvrir car je vous suis depuis un certain temps déjà et j’aime ce que vous véhiculez. Vos romans sont passionnants et celui-ci ne déroge pas à la règle ! Bravo Maria…

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Maria Schalckens

Maria Schalckens

Maria est née à Manises, petit village près de Valencia en Espagne. Elle arrivera en France à l’âge de 4 ans et très tôt, se découvrira un goût pour la lecture car elle veut avant tout apprendre le Français. La vie a fait qu’il lui faudra attendre bien longtemps pour enfin atteindre son but : la passion d’écrire…