COMMUNIQUE : 600 800,52€ de droits d’auteurs versés. (Est-ce que toutes les Maisons d’Editions peuvent en dire autant ? …)

Salon du livre de Château Ripaille : nos auteurs conviés pour partager leurs ouvrages en dédicaces

Nos sympathiques auteurs réunis pour le salon du livre du château Ripaille

Guillaume Deneau
Emmanuel Condemine
Hugues de Jubecourt
Géro Nymus
Marie-Pierre Madéo-Bicheler

7écrit Editions est une maison d'édition à Paris qui a pour but de vous permettre d'éditer un livre en toute simplicité.

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.Champs requis *

Vous devriez utiliser le tag HTML avec cet attribut: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

A propos de Guillaume Deneau

Depuis son enfance, Guillaume a vécu entre ville et campagne, plus intéressé à faire du sport et à s’émerveiller de la nature et la vie… qu’à l’école ; qui ne semble pas être adaptée pour lui. Il reste discret et introverti durant des années, vivant ses rêves lucides et ses terreurs nocturnes telles des réalités du jour. À l’âge de 16 ans, il débute son métier de pâtissier, lui permettant de s’émanciper. Il s’aperçoit rapidement combien ses expériences de la nuit lui sont utiles pour appréhender ses journées, malgré son état de fatigue constant. Il développe alors un goût particulier pour le côté créatif et manuel du métier. L’apport de l’harmonie au sein des espaces où il travaille, devient rapidement l’élément essentiel de sa motivation, s’abandonnant complètement à la tâche, à l’insu de sa santé. Il exerce son métier en France et à l’étranger, quand à 25 ans, suite à la prise d’un traitement expérimental pour guérir de maux articulaires récurrents, il devient tétraplégique nerveux, puis part le quatrième soir qui suit… Le cinquième jour au matin, il ouvre les yeux avant de réaliser qu’il était bien vivant, avec un état de santé miraculeusement amélioré. Cette expérience lui permit de voir clairement, que le seul et unique “Souci” dans sa vie, n’avait été autre que “Lui”. Seulement, il n’ose pas en parler tout de suite, car il croit avoir inventé toute cette histoire. C’est seulement après s’être séparé de sa compagne, et avoir perdu son père quelques mois plus tard, qu’il se met à relativiser sur sa vision sérieuse de la vie. Puis les choses s’enchaînent ; une multitude de signes, synchronicités et perceptions lui apparaissent soudainement de manière plus claire. Et c’est en commençant à suivre ses intuitions qu’il découvre via YouTube, Internet et les rencontres, qu’il n’est pas seul à avoir vécu ce genre d’expérience transformatrice. Après avoir investi dans différents stages de développement personnel, il ressent le besoin d’aider les autres à s’aider eux-mêmes. Seulement maintenant, il commence à comprendre l’importance de s’aider soi-même avant toute autre démarche vers l’autre. Selon ses mots : “C’est à l’intérieur que tout débute”. … De toutes les méthodes qu’il a pratiquées, l’écriture fut pour lui la plus puissante et libératrice. En surprenant un jour un ami lire ses notes, il lui demanda par curiosité ce qu’il en pensait… Puis il lui répondit : “qu’il n’avait pas le droit de garder ça pour lui”, et c’est ainsi que l’histoire du livre débuta.