JEAN MICHEL MINOT PRESSE LA NOUVELLE REPUBLIQUE